• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire de Prunelli di Fiumorbu : revue du web

L'heure est à l'apaisement à Prunelli-di-Fiumorbu, village secoué par une polémique provoquée par l'initiative de deux institutrices voulant faire chanter leurs élèves en arabe à une kermesse. En cause, un couplet de la chanson "Imagine" de John Lennon... qui a déclenché des réactions hostiles.

Par Michèle Mignot

On a coutume de lire le meilleur et le pire sur l'internet, particulièrement sur les réseaux sociaux Facebook ou Twitter. Nous ne retiendrons ici que le meilleur, à savoir les contributions qui tendent à pousser chacun à la réflexion.

A lire in extenso les textes (en cliquant sur les liens) publiés dans des blogs, dont nous ne reproduisons ici que des extraits.

Le seul couplet posant problème est celui chanté en langue arabe : pourquoi personne ne se récrie pour l’anglais ou l’espagnol ? Poser la question, c’est y répondre. Un faisceau de causes multiples, qu’une enquête précise permettrait de mettre en lumière, donnera par hypothèse la clé. Ce qui est stigmatisé ici, c’est la langue du faible, de celui qui, parfois, n’a même pas les mots pour défendre ses droits en français. Il n’est sans doute pas innocent que les faits se soient produits dans un bassin de vie où se manifestent à coup sûr des inégalités territoriales en termes de niveau de vie, d’accès aux services et à la culture.


Pascal Ottavi Professeur des universités Università di Corsica Pasquale Paoli


On ne s’oppose pas à la misère en combattant les miséreux mais en combattant ceux qui la fabriquent et qui l’entretiennent. Quid de tous ces patrons corse ou non-corses dans l’île qui maintiennent leur traite esclavagiste pour alimenter des pans entiers de l’économie du BTP et du Tourisme ? Pardonnez pour cet écart de langage, il ne faut plus dire patrons mais plutôt socioprofessionnels, contrairement aux salariés, ces grands imbéciles immatures, qui ne sont pas eux des professionnels de la société et de l’économie.

 Desideriu Ramelet Stuart  Militant pour le Droit à l'Autodétermination du Peuple Corse (A Manca)



Le pire, c’est de lire sur les réseaux sociaux des messages de félicitations de la part de ce que la France a produit de plus repoussant : les beaufs du Front National qui, pour une fois, en oublient même d’être anti-Corses, puisqu’ils sont davantage encore anti-Arabes.

Jean-Guy Talamoni Corsica Libera


Pierre Poggioli sur Facebook le 17 juin dernier, poste la chanson de John Lennon et commente :
 / ©
/ ©

Petite touche d'humour sur twitter avec ses provocations habituelles :







Beaucoup plus sérieusement, la Ligue des Droits de l'Homme intervient dans le débat pour annoncer qu'elle porte plainte en se joignant à celle de l'inspectrice d'Académie.

dénonce ceux qui sur des réseaux dits sociaux entretiennent un climat de haine et incitent à la violence. Certains argumentent au nom de la défense de la langue au risque d’en pervertir le sens. Ils stigmatisent la communauté de destin et ont choisi l’exclusion contre la cohésion sociale... / ... Quelques individus ne peuvent imposer leur « loi » aux enfants de Prunelli et à toute une communauté villageoise qui sont aussi des victimes.


Et pour ceux qui n'auraient pas eu le loisir de lire Mounir Ghazali, voici sa contribution :
 / ©
/ ©


Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus