Athlétisme : le corse Morhad Amdouni est le nouveau recordman de France de l'heure

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.Ph.

Le fondeur né à Porto-Vecchio et formé à Bastia, champion d’Europe du 10 000 mètres en 2018, a remporté son défi : battre le record de France de l’heure sur piste, ce 19 septembre à Lucciana. 

Pari réussi pour Morhad Ambouni : après des mois de préparation, l'athlète corse a battu le record de France de l'heure sur piste au stade de Lucciana, ce samedi 19 septembre.

Le fondeur a parcouru 20 kilomètres et 772 mètres en une heure, soit 171 mètres de plus que le précédent record enregistré en 1990 par Bertrand Itsweire.
Le départ de la course, dans un premier temps annoncé à 19h, a été différé de plusieurs minutes.

Le sportif s'est élancé sous les applaudissements du public, parmi lesquels Gilles Simeoni, président du conseil exécutif, Émile Zuccarelli ou encore Pierre Savelli, respectivement ex et actuel maire de Bastia. Betrand Itsweire, actuel détenteur du record, a également fait le déplacement pour l'encourager.

Un défi symbolique et sportif

Le défi de Morhad Amdouni est symbolique et sportif : à moins d’un an des Jeux Olympiques de Tokyo 2021 (23 juillet au 8 août), son grand objectif, le fondeur né à Porto-Vecchio a battu le record de France de l’heure sur piste (20 kilomètres et 601 mètres, détenu depuis 1990 par Bertrand Itsweire), chez lui en Corse, à Lucciana.

L’athlète corse de 32 ans, formé à l’AJ Bastia par Pierre Bartoli, et qui n’a plus couru en compétition depuis février, va faire son retour à la compétition en Corse, où il n'a plus couru depuis "2011 ou 2012" en compétition (2011, lors d'un cross à Linguizzetta, ndlr).
 

"C'est important pour moi, je n'oublie pas d'où je viens"

Morhad Amdouni


En juin, il a ainsi contacté son premier formateur pour organiser un meeting, le 19 septembe, avec l’objectif de renouer avec la compétition, battre le record de France de l’heure sur piste, et retrouver sa région. "C'est important pour moi, explique Morhad Amdouni. Je n'oublie pas d'où je viens. Le plus important, c'est de me faire plaisir devant mon public, chez moi".

Champion d’Europe du 10 000 mètres en 2018 à Berlinmais aussi vice-champion d’Europe sur 5 000 mètres le fondeur français, l’un des plus beaux palmarès du demi-fond et fond français actuel, va profiter de cette compétition pour briser la monotonie de l’entraînement et lancer sa préparation vers le marathon des JO 2021, son grand objectif.
 

Un record vieux de 30 ans, un format peu couru en athlétisme


Auteur d’un premier marathon très impressionnant à Paris en avril 2019 (2h09’14’’), Morhad Amdouni tentera de battre un record de France détenu par Bertrand Itsweire depuis 1990 (le format est peu couru dans l’athlétisme moderne), qui avait parcouru 20 kilomètres et 601 mètres en une heure.

Une manière, aussi, de repartir de l’avant après une fin d'année 2019 compliquée - il avait été mis en cause dans une affaire de dopage par la télévision allemande ARD, sans qu’aucune procédure ni alerte des organismes chargés de la lutte anti-dopage ne soit enclenchée.

"Avec le Covid-19, on ne peut pas fixer de dates pour des compétitions. Là au moins, on a une date et un objectif, à dix mois des Jeux, explique Abderazak Zbairi, l’entraîneur d’Amdouni, qui précise d’ailleurs que son athlète a déjà subi 16 (!) contrôles anti-dopage depuis janvier 2020. C’est le meilleur compromis, en plus c’est chez lui, il y va sans pression."

Sans pression, mais avec la volonté de faire une performance : "L’objectif est de battre (le record) et de le lancer vers les Jeux, il ne va pas se préparer pour ne pas le battre."

Fixée au samedi 18 septembre, à l’occasion d’un meeting organisé par l’AJ Bastia (spécialiste des courses de longue durée), la tentative a été décalée au dimanche 19 septembre faute à une météo capricieuse.

L’AJ Bastia a d'ailleurs reçu le feu vert du maire de Lucciana Joseph Galletti pour utiliser le complexe Charles Galletti, et sa piste homologuée pour ce genre de compétitons – la commune dispose du label Terre de Jeux 2024, et sera centre de préparation olympique pour le tennis avant les Jeux (une candidature a été déposée pour être centre de préparation olympique pour l'athlétisme, réponse mi-septembre).

Des stages devraient d'ailleurs être organisés à Lucciana à partir de 2021 pour des athlètes dans le cadre du label JO 2024 et de la génération Paris 2024.
 

" C'est une fierté pour l’athlétisme corse (d'organiser cette tentative de record), et ça doit aussi être une fête sportive pour les jeunes" 

Pierre Bartoli, le premier formateur de Morhad Amdouni et président fondateur de l'AJ Bastia

Et tout a été fait pour mettre Amdouni dans les meilleures conditions : deux lièvres (meneurs d’allure) l'ont aidé le Corse dans sa tentative de record. Celle-ci a été l’élément central d’un meeting organisé par le président-fondateur de l'AJ Bastia Pierre Bartoli, très fier de retrouver un athlète qu’il connait très bien. "C’est une fierté pour l’athlétisme corse, et ça doit aussi être une fête sportive pour les jeunes."