Accidents de la route : en Corse, les chiffres continuent d'augmenter

Publié le Mis à jour le

Nicolas Simonpieri et Antoine Susini, les deux jeunes gens qui ont trouvé la mort hier matin à Urtaca portent à 16 le nombres de tués sur la route en 2019 sur l'île. Un chiffre supérieur à l'année dernière, alors que les statistiques au niveau national sont en baisse.

15 tués dans des accidents de la route depuis le 1er janvier 2019. 
16, avec le bébé à naître que sa mère a perdu à Grosseto-Prugna, dans une dramatique collision avec une autre voiture, en mai dernier...

Le bilan est lourd. 
L'année dernière à la même date, 11 personnes avaient trouvé la mort sur les routes. 

Soit une augmentation de presque 50%...

C'est en Haute-Corse, une nouvelle fois, que le nombre de décès est le plus élevé. 
11, pour 5 en Corse-du-Sud.

Sans surprise, c'est la T10, entre Bastia et Porto-Vecchio, et la Balanina, qui restent les deux axes les plus accidentogènes.

 



Les statistiques sont d'autant plus inquiétantes qu'elles vont à l'encontre de celles brandies par la sécurité routière et le Gouvernement au niveau national. 

En 2018, la mortalité routière a même atteint son plus bas historique, avec une chute de 5,3%... 

 


Loin de nous l'idée de jouer les Cassandre, mais l'année 2019 sur l'île est bien partie faire mentir la tendance nationale. 

On le sait, c'est l'été, avec l'afflux de touristes, de motards, le nombre de gens sur les routes
et les soirées arrosées en discothèque, que les routes insulaires sont les plus meurtrières. 

De quoi redoubler de prudence, les prochains mois, lorsque vous prendrez le volant....



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité