Balagne : des habitants dénoncent des incendies volontaires sur un chantier

En novembre dernier, trois pelles mécaniques étaient incendiées sur la  commune de Pioggiola. L'entreprise Beveraggi a été contrainte d'interrompre ses travaux d'aménagement sur la RD 963. Samedi, une centaine de personnes sont venues apporter leur soutien à la famille de l'entrepreneur.
 

© Frédéric Danesi // France 3
Différend d'ordre de commercial ? Racket ? Pour l'heure, l'enquête n'a pas permis de déterminer pourquoi trois engins mécaniques ont été incendiés en novembre sur le chantier de la route départementale 963, en Haute-Balagne.
Devant ce qui reste d'un des engins, sur un chantier à l'arrêt, une centaine de personnes, élus et administrés, sont venus apporter leur soutien à l'entreprise sinistrée Beveraggi. L'entreprenuer était représenté par sa fille. Hors caméra, elle dit attendre de la Collectivité de Corse qu'elle sécurise le chantier avant d'envisager une reprise des travaux.

 

Le chantier à l'arrêt

Lionel Mortini membre du conseil exécutif et président de la communauté des communes Ile Rousse-Balagne annonce une réunion pour trouver des une solution protéger les engins de chantier : "aujourd'hui les entreprises ne répondent plus à des marchés -même de l'intercommunalité sur l'eau et l'assainissement. On ne trouve plus d'entreprises pour répondre. Elles ont peur de se voir brûler leurs engins. Donc on est dans un déni de démocratie", dénonce-t-il.
Soutien à l'entreprise Beveraggi en Balagne

En attendant la reprise des travaux, la route reliant les villages du canton est dans un état déplorable. Les bas-côtés sont jonchés de pierre. Le bitume est criblé de nids de poule.
 

La route en mauvais état

"Tout le monde en pâtit. D'avoir cette route refaite c'est très important pour nous, d'avoir les écoulements d'eau qui se passent bien c'est très important pour tout le monde. C'est très préjudiciable", regrette Flavie Gil, habitante de Pioggiola.
"A mon avis les enquêtes sont plutôt timides. Je pense que si on s'en donne les moyens, peut-être qu'on finirait par trouver les origines de ces actes", estime pour sa part Frédéric Mariani, le maire d'Olmi Capella.
 

D'autres engins incendiés en Balagne

En cas de destruction volontaire par incendie, une enquête est systématiquement diligentée en confiée à différents services de gendarmerie. Plusieurs sont en cours selon le parquet de Bastia.

En 10 ans, une quinzaine d'engins de chantiers ont été incendié en Balagne.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers routes économie transports aménagement du territoire environnement justice société