"Beaucoup de gens n'osent pas dire : « J'ai besoin »", le Secours populaire ouvre une nouvelle boutique solidaire à l'Île-Rousse

En Corse, plus de 18% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Pour venir en aide aux plus précaires, les associations multiplient les actions. Après avoir ouvert une antenne à Calvi l'année dernière, un deuxième local du Secours populaire ouvre ses portes en Balagne, cette fois à l'Ile-Rousse.

De la sauce tomate, des pots de confiture, des céréales, de la farine ou encore des biscuits... Un dernier coup d'œil sur le contenu et le taux de remplissage des rayons, et Antonia Canioni peut officiellement inaugurer, ce vendredi 8 mars, la toute nouvelle antenne du Secours Populaire à Ile-Rousse, dont elle est la responsable. Un local mis à disposition par la mairie.

Dans cette boutique solidaire, les bénéficiaires peuvent notamment se servir en denrées alimentaires, "en fonction de ce à quoi ils ont droit, ce qui est calculé en fonction des revenus et de la composition de la famille", détaille Antonia Canioni. Une aide souvent bien précieuse, dans la région la plus pauvre de France métropolitaine, où 18% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 

Nous avons un énorme travail à accomplir dans tous les villages alentour

En plus de l'épicerie, la boutique propose également des vêtements, à choisir gratuitement. Ceux qui le souhaitent et qui en ont les capacités financières peuvent également les emporter contre une modique somme... Une façon pour certains, parmi les plus démunis, d'oser faire appel à cette aide. Car ils sont nombreux à rester réticents à se signaler.

"Nous sommes basés à Ile-Rousse, mais nous avons un énorme travail à accomplir dans tous les villages alentour, raconte Antonia Canioni. Beaucoup de gens qui y vivent n'osent pas dire : « J'ai besoin ». Y compris aussi des personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer."

durée de la vidéo : 00h02mn35s
Le Secours Populaire ouvre une nouvelle boutique solidaire à Ile Rousse. ©Sybille Broomberg, Alexandra Lassiaille

Bus solidaire

Pour aller au plus près de la population rurale, les bénévoles du Secours populaire de Calvi - dont l'antenne a été ouverte l'an passé - effectuent chaque semaine une tournée, à bord de leur Traculinu.

Un bus solidaire à même de recueillir des dons en nature (vêtements, accessoires, ou encore vaisselle) et d'identifier les personnes susceptibles de bénéficier de l'aide alimentaire, dans ces zones "blanches" où réside par endroits une grande pauvreté, et où les moyens de nouer le contact peuvent être parfois plus complexes.

Ce vendredi, c'est à Calenzana que les bénévoles opèrent le premier arrêt de leur tournée. Des paniers de nourriture sont distribués aux bénéficiaires. Suffisamment pour remplir les placards pendant toute une semaine, se satisfait cette femme, elle-même bénéficiaire. Et un coup de main d'autant plus important, témoigne-t-elle, qu'elle ne peut pas descendre du village facilement, et en dépend ainsi beaucoup.

Restent encore ceux qui n'osent pas se déplacer jusqu'au camion. "Cela nous arrive de prendre des paquets et d'aller les livrer directement chez les gens, confirme Pauline Jacq, vice-présidente du CCAS Calenzana. Parce que la honte dans les villages, elle est là. La honte de demander à manger. Alors c'est une main tendue vers ces gens qui sont invisibles."

L'antenne d'Ile-Rousse devrait elle aussi bientôt bénéficier de son Traculinu. Pour continuer de travailler au plus proche des habitants et de leurs besoins.