Les marins de la CGT et du SAMM prolongent leur grève demain. Les traversées entre la Corse et Marseille ne seront pas assurées.

durée de la vidéo : 00h01mn56s
{} ©France Télévisions

L'ouverture d'une ligne Toulon-Ile Rousse en avril par la Méridionale, assurant du fret, continue d'inquiéter les marins de cette compagnie et de la Corsica Linea. Hier et aujourd'hui, les bateaux de la Corsica Linea n'ont pas quitté le port. Demain, ce sera également le cas.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Comme prévu, les bateaux de la Corsica Linea sont restés à quai, hier et aujourd'hui. En tout, ce sont neuf traversées, entre Marseille et les ports d'Ajaccio, Bastia, Propriano et L'Ile-Rousse qui ont été annulées. 

Ce sont les marins de la CGT et du SAMM, le syndicat autonome de la marine marchande, qui sont en grève.

Ils craignent les conséquences de l'ouverture début avril de la ligne Île-Rousse-Toulon par La Méridionale, en dehors de l'actuelle délégation de service public. Pour les syndicats des deux compagnies délégataires, cela pourrait constituer une menace sur la délégation de service public, en cas de transport de fret.

Les marins grévistes attendaient un engagement écrit de la part de la Méridionale, garantissant que le fret ne sera pas assuré.

En l'absence de garantie écrite, ils ont annoncé ce matin qu'ils reconduisaient la grève demain. La grève est reconductible.