Bastia - Que reste-t-il du projet de port de la Carbonite ?

Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif; Jean Baptiste Bonci, dockers CGT; Pierre Mattei, président du Directoire Lota Maritime Corsica Ferries; Pierre Laurent Santelli, association le Poulpe; Stefanu Venturini, président de la commission projet grand port CCI de Haute Corse; ©France 3 Corse ViaStella

Dix ans après la fin du débat public, on se demande encore s'il faut construire un nouveau port à l'entrée sud de Bastia. Si la nécessité d'un nouveau port de commerce est une évidence, l'idée d'agrandir l'actuel fait son chemin.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Faut-il agrandir le port actuel ou en construire un nouveau ? Voilà 15 ans que la question est posée. A l'issue du débat public en 2007, l'Assemblée de Corse a retenu le site de la Carbonite, à l’entrée sud de Bastia pour accueillir un nouveau port.

Sauf que depuis dix ans, il ne s'est rien passé de ce côté-ci du tunnel de Bastia. Rien, et c'est tant mieux pour les écologistes, vent debout contre le projet initial.

"Rien que d’un point de vue environnemental il y avait atteinte à 7-8 espèces protégées à un niveau des plus remarquables au niveau européen", explique Pierre Laurent Santelli association le Poulpe.

L'option Carbonite et son millier d'emplois garde pourtant ses partisans, comme les dockers, mais aussi la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute Corse. Preuve que le dossier l'intéresse de très près, fin janvier, la CCI s'est dotée d'une commission baptisée « Projet grand port ».

"Aujourd’hui, on se ralliera derrière les avis techniques, l’important c’est vraiment de faire un port", indique Stefanu Venturini, président de la commission projet grand port CCI de Haute Corse.

Faire un port mais où ? Pour trancher, la CCI et la Collectivité territoriale co-financent des études environnementales et techniques.

Lancées en mars prochain, elles vont s'attacher à l'impact du projet Carbonite sur le trait de côte et à la nature des sols. En parallèle, une autre étude sera menée sur l'extension du port actuel. Cette enceinte accueillerait la plaisance, les croisières.

Pour l'activité passagers et fret, un deuxième bassin serait construit avec une digue semi-flottante. Les conclusions de toutes ces études sont attendues mi-2018.