Haute-Corse : débuts prometteurs pour les ramassages des cartouches de chasse

Depuis le mois de janvier, la fédération des chasseurs de Haute-Corse demande à tous les chasseurs et utilisateurs d'armes à feu de ramasser leurs douilles une fois leur passe-temps terminé. 

 
Douilles de cartouches
Douilles de cartouches © FTVIASTELLA
Ils ne courent plus simplement le gibier. Les chasseurs de Haute-Corse encouragés par leur Fédération s’attellent désormais au ramassage des cartouches de chasse.

Alors que les opérations se pérennisent sur le terrain, ce changement alimenté par le renforcement d’une conscience écologique devenue incontournable devrait investir les stands de tir. Sur place, ce sont près de 200 cartouches qui sont utilisés en 3 heures.
 

Avant on avait pas conscience des dégâts qu’on occasionnait. Depuis quelques années, on le sait donc pourquoi continuer dans la bêtise", s’interroge Jacques Luciani, chasseur.
 

Mise en place de points de collecte


Aujourd’hui, la solution ne se résume plus à brûler les douilles pour les faire disparaître. Grâce au travail de la Fédération de chasseur de Haute-Corse et la création de partenariat avec différentes enseignes, il est possible de les déposer depuis mi-février dans des magasins spécialisés, qui la collecte terminée, les enverront en Aveyron où elles seront recyclées. Parmi les points de collecte existants :
Et les débuts de l'opération, inspirée par ce qui se fait à Balagne, sont prometteurs. "Les gens nous ramènent les cartouches. Je pensais qu’ils allaient en ramener un peu moins. Tout le monde s’y met réellement. Le chasseur ramasse même la cartouche qu’il n’a pas tirée. Ce qui fait qu’on en a plus que prévu", constate Francois Robert, responsable de magasin.
 
Haute-Corse : débuts prometteurs pour les ramassages des cartouches de chasse

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs environnement société