Un pédiatre décède d'une méningite fulgurante à l'hôpital de Bastia

Un pédiatre est décédé ce lundi 10 décembre au CHU de Bastia d'une méningite fulgurante. Des mesures ont été prises par l'Agence régionale de santé pour les personnes qui sont entrées en contact avec lui. L'ARS estime qu'il n'y a pas lieu d'être alarmiste du fait de la fragilité du germe. 

L'homme effectuait régulièrement des remplacements au CHU de Bastia dans le service de pédiatrie.
L'homme effectuait régulièrement des remplacements au CHU de Bastia dans le service de pédiatrie. © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP
Un pédiatre est décédé lundi 10 décembre d'une méningite fulgurante à l'hôpital de Bastia Falconaja. L'homme d'une quarantaine d'années effectuait régulièrement des remplacement à l'hôpital de Bastia. Il sortait d'une période de garde lorsqu'il a dû être pris en charge aux urgences du CHU.
 
Un pédiatre décède d'une méningite fulgurante à l'hôpital de Bastia

L'Agence régionale de santé (ARS) a pris des mesures pour les personnes ayant été en contact prolongé avec lui. "Tous les personnels, les patients et leurs entourages qui ont été en contact proche avec ce praticien ont été identifiés et contactés individuellement pour leur recommander de prendre le traitement prophylactique adapté" a expliqué l'ARS dans un communiqué à lire en entier ci-dessous. 

Pour l'agence de santé, le germe dont était porteur le médecin décédé est "très fragile" et "ne survit pas dans le milieu extérieur". Joint par téléphone, l'ARS insiste sur le fait qu'il n'y a pas lieu d'être alarmiste.  
 

Le communiqué de presse de l'ARS

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès faits divers santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter