Sacralisation du 5 mai : le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani compte sur les sénateurs

Vendredi 24 septembre, le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani, entouré de plusieurs parlementaires, s'est mobilisé afin que la proposition de loi gelant les matchs professionnels de football le 5 mai soit adoptée au Sénat le 14 octobre prochain.

C'est l'étape qui mettrait fin à près de 30 ans de combat. Le 14 octobre prochain, la proposition de loi visant au gel des matchs professionnels de football le 5 mai sera étudiée au Sénat.

Afin de mobiliser le plus d'élus de la Chambre haute, le collectif des victimes de la catastrophe de Furiani s'est mobilisé vendredi à Bastia. Entouré de parlementaires, comme les députés Michel Castellani, qui a porté la proposition de loi à l'Assemblée nationale, Jean-Félix Acquaviva et ou encore les sénateurs Paulu Santu Parigi, Thomas Dossus et Guy Benarroche, l'association a rappelé son engagement et son travail pour la sacralisation du 5 mai dans le football français.

Si en octobre prochain, les sénateurs adoptent la proposition de loi sans changer de texte, elle sera définitivement adoptée et pourra être promulguée par le président de la République dans les quinze jours. Cette proposition de loi a d'ores et déjà été adoptée par l'Assemblée nationale en février 2020.

Le 5 mai 1992, une partie de la tribune nord du stade de Furiani s'effondrait et causait la mort de 18 supporters du SC Bastia et faisait 2.357 blessés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sc bastia football sport politique