Bastia : tentatives d’attentats contre des centres des finances publiques

Ce lundi 1er avril, une charge explosive a été découverte devant le centre des finances publiques du Cap-Corse, commune de Ville-di-Pietrabugno. Une seconde a été retrouvée devant la trésorerie de Bastia centre dans l'après-midi. Le parquet antiterroriste s'est saisit de l'enquête. 

© Anne-Marie Leccia / FTVIASTELLA
Une charge explosive a été découverte ce lundi 1er avril, en début d'après-midi, à la trésorerie de Bastia centre. La charge a été déposée sur une des fenêtres du bâtiment

 
© Sébastien Tieri / FTVIASTELLA



Le personnel a été évacué et le quartier bouclé. Les démineurs de la sécurité civile sont rapidement intervenus. 
 

Leur opération a pris fin vers 17 heures, une charge du même type que celle utilisée plus tôt dans la matinée à Toga a été retrouvée. Une question reste en suspens : s'agit-il d'un avertissement ou d'un dysfonctionnement du dispositif ? 

 
Lundi 1er avril, des charges explosives ont été découvertes devant le centre des finances publiques du Cap-Corse et la trésorerie de Bastia.
Lundi 1er avril, des charges explosives ont été découvertes devant le centre des finances publiques du Cap-Corse et la trésorerie de Bastia. © Anne-Marie Leccia / FTVIASTELLA

  
Un dispositif explosif a aussi été découvert ce matin devant le centre des finances publiques du Cap Corse, commune de Ville-di-Pietrabugno. Ce dernier n'a pas fonctionné. Les démineurs de la sécurité civile sont sur place

 
durée de la vidéo: 00 min 29
Itw tentative d'attentat contre finances publiques Toga


"J'imagine que l'ensemble du contexte est quand même complexe ici. A priori, je ne pense pas qu'il y a des revendications et je n'ai pas non plus d'explications. Laissons faire la police pour voir ce qu'il en est. La sécurité des agents pour moi c'est le principal, assurer que mes agents soient en sécurité dans l'exercice de leur fonction", explique Marie-Hélène Bovery, directrice départementale des finances publiques de la Haute-Corse.

 
Bastia : tentatives d’attentats contre des centres des finances publiques

 

"Un grand service au président Macron"


Depuis des mois, les employés des trésoreries de l’île se mobilisent contre la fermeture de certaines d’entre elles. "Certains continuent de s'acharner contre ce service public si essentiel pour la Corse. Les poseurs de bombe rendent ainsi un grand service au président Macron pour appliquer sa politique de casse et de disparition des services publics", a réagi la CGT. 

 
© Anne-Marie Leccia / FTVIASTELLA

 

© FTVIASTELLA

 

La section FO-DGFiP de Haute-Corse a condamné cette tentative d'attentat dans un communiqué. "De tels actes sont inqualifiables et n'entameront en rien la volonté du personnel de remplir sa mission au service du public", souligne-t-elle. 

Le parquet antitoriste s'est saisit de l'enquête sur ces deux tentatives d'attentats. 


Villas visées 


Vendredi soir, deux villas ont été fortement endommagées à Sagone et Venzolasca dans des attentats à l'explosif non-revendiqués.  

 

Au début du mois de mars, six autres villas ou projet immobiliers avaient également été visés par des attentats, tentatives d’attentat ou incendies criminels non revendiqués. 

Ces actions interviennent alors que le Président de la République est attendu jeudi en Corse dans un contexte social et politique tendu entre Paris et les élus nationalistes.

Gilles Simeoni, le président de l'éxécutif à l'Assemblée de Corse, ne sera d'ailleurs pas présent lors du grand débat organisé à Cozzano, en Corse-du-Sud, il s'en est expliqué dans un communiqué envoyés aux maires de Corse. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers