Calacuccia : les élections municipales annulées, une délégation spéciale nommée à la tête de la commune

Une délégation spéciale a été nommée, ce lundi 8 mars par le préfet de Haute-Corse, François Ravier, pour gérer les affaires courantes de la commune de Calacuccia. Les résultats des élections municipales avaient été invalidés, fin février.

Calacuccia, dans le Niolu.
Calacuccia, dans le Niolu. © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA

Pas de date pour un nouveau scrutin, mais une délégation spéciale pour gérer les affaires de la commune du Niolu. Ce lundi 8 mars, le préfet de Haute-Corse, François Ravier, a installé une délégation spéciale, qui sera chargée du fonctionnement de Calacuccia.

Les résultats des dernières élections municipales avaient été invalidés par le Conseil d'Etat, le 26 février dernier. En cause, un "non-respect des dispositions relatives au passage par l'isoloir".

Sylvestre Paccioni, élu de la liste d'opposition, avait soutenu que 40 à 45 % des électeurs ne seraient pas passés par l'isoloir, le jour du vote en mars 2020. Le tribunal administratif de Bastia avait décidé, en juillet dernier, d'annuler le résultat de l'élection municipale. 

L'édile, Jean-Baptiste Castellani, avait alors immédiatement contesté la décision, faisant passer le dossier entre les mains du Conseil d'État.

Une équipe de trois

La délégation spéciale est composée de trois membres : 

Gérard Perfettini exercera les pouvoirs de police du maire et agira en qualité d'agent de l'Etat. La délégation remplit les fonctions de l’ancien conseil municipal, limitées aux actes de "pure administration conservatoire et urgente".

La délégation a également pour mission de préparer l’élection du prochain conseil municipal. "Les pouvoirs de la délégation spéciale prendront fin dès l’installation du nouveau conseil élu à l’issue des élections", précise le document du préfet de Haute-Corse.

Les dates du prochain scrutin n'ont pas encore été communiquées. En mars 2020, Jean-Baptiste Castellani avait été réélu dès le premier tour avec 51% des voix (261 votes) face à la liste d'opposition conduite par Mathieu Acquaviva. Sur les 558 personnes inscrites sur les listes électorales, 514 avaient voté (92,11%), 44 s'étaient abstenus (7,89%), et 3 votes blancs avaient été comptabilisés (0,58%).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections