Balagne : un homme jugé le 25 mars pour l'incendie de la villa de François-Marie Marchetti

Un homme d'une quarantaine d'années a été déféré au parquet, ce vendredi 12 mars, dans le cadre d'une enquête visant l'incendie de la villa de François-Marie Marchetti, président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, perpétré en janvier dernier.

Illustration. L'homme, soupçonné d'avoir mis feu à une villa à Zilia, avait été placé en garde à vue, le jeudi 11 mars, à la brigade de gendarmerie de Calvi.
Illustration. L'homme, soupçonné d'avoir mis feu à une villa à Zilia, avait été placé en garde à vue, le jeudi 11 mars, à la brigade de gendarmerie de Calvi. © Michel Clementz/MaxPPP

Près de deux mois après l'incendie de la villa du président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, un homme d'une quarantaine d'années a été déféré au parquet de Bastia, ce vendredi 12 mars. Remis en liberté sous contrôle jusiciaire, il a été convoqué devant le tribunal correctionnel le 25 mars prochain où il comparaîtra pour "dégradation par un moyen dangereux pour les personnes".

L'homme, connu pour des antécédents avec la justice avait été placé en garde à vue jeudi à la  gendarmerie de Calvi. Durant son audition par les gendarmes, l'individu n'aurait pas reconnu les faits qui lui sont reprochés. 

Il est soupçonné d'avoir mis feu à la villa de François-Marie Marchetti, président de la communauté de communes de Calvi-Balagne, située à Zilia. L'habitation en construction avait été la cible, en janvier dernier, d'un incendie dont "l'origine apparaissait manifestement criminelle", selon les dires du procureur de la République de Bastia.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie