Terre des Dieux : un nouveau trail de 160 kilomètres au coeur du GR20

Publié le Mis à jour le

Les amateurs de trail savent ce qui leur reste à faire. Cocher le 23 juillet 2020 sur leur agenda. La date d'une course qui réunira 500 participants, le long de l'arrête dorsale de l'île. Un trail très ambitieux, et qui, les organisateurs l'assurent, sera éco-reponsable.

L'événement promet son lot de crampes et d'ampoules.
Mais pas mal de spectacle. Et des sensations fortes. 

160 kilomètres de course, 26 sommets à franchir, le plus haut culminant à 2400 mètres, et un dénivelé cumulé positif de 12 000 mètres
Au cœur de la Corse, au mois de juillet. 

 


Un parcours spectaculaire

Et, cerise sur le gâteau, en partie sur le GR20, un nom qui fait rêver les amateurs de montagne et d'effort, en Corse et bien au-delà. 

L'association Mantinum, à qui l'on doit depuis six ans la Spassighjata, le très populaire city-trail de Bastia, l'a annoncé aujourd'hui. 

 
La Spassighjata de Bastia, le 7 décembre dernier


Le 23 juillet prochain, place à Terre des Dieux - Terra di i Dii

Le programme est alléchant. 
Et les places seront chères.

L'organisation a déjà fait savoir que le nombre de concurrents sera limité à 500 personnes. 
Et l'ouverture des inscription se fera le 30 janvier. 
 


Par mesure de sécurité, mais pas seulement. 
Mantinum en est bien conscient, notre époque est sensible à la question écologique.

Alors pas question de sacrifier la nature à son bon plaisir, d'envahir le GR20 et de saccager les sites protégés, les organisateurs l'assurent. 
 

Une charte écoresponsable

Et le déroulement de la course a été pensé, bien en amont, au fil de réunions avec les institutions. 
Une convention d'un projet valorisant le milieu de montagne a été signée avec le Parc Naturel Régional de Corse.

José Filippi, directeur du Parc, s'en réjouit :
"Un de nos soucis c'est la fréquentation, la pression sur des sites sensibles. Il est important que nous soyons présents et que nous sachons ce qui se passe. Aujourd'hui on met un peu d'ordre dans tout ça". 

Comprenez, ce n'est pas la première fois qu'un projet de ce type est envisagé (Voir sujet en fin d'article), mais pour la première fois, c'est fait en concertation avec le PNRC. 
 

Convention Mantinum - PNRC


Le PNRC qui, comme la Fédération Française de Montagne et d'Escalade, la Compagnie des Guides de Haute-Montagne, et les associations présentes sur le territoire, sont partenaires de Terre des Dieux

Mantinum l'affirme, ce trail n'est pas uniquement centré sur la performance sportive et le dépassement de soi, mais a aussi pour but de "mettre en avant notre culture et notre patrimoine, et de promouvoir notre territoire insulaire, de sensibiliser les participants au respect de notre écosystème". 

 
 

Un ravitaillement par les muletiers

Un dépliant sera réalisé, qui relatera l'histoire des sites remarquables traversés par la course. Une course qui ne sera pas survolée par les drones de loisir, qui n'utilisera pas d'hélicoptère hormis en cas d'urgence, qui favorisera le bus et le train pour emmener les participants jusqu'au site, qui mettra en place des bacs de tri, qui interdira les verres en plastique, et qui distribuera un sachet de récupération des déchets à chaque participant. 

Plus radical encore, et cela devrait le bonheur des participantes et des participants venus d'ailleurs, le ravitaillement sera fait par les muletiers !

Et des brigades vertes seront formées, qui contrôleront si le règlement est respecté. 

Rien, apparemment, n'a été laissé au hasard pour ce premier Terre des Dieux - Terra di i Dii, qui semble s'être donné les moyens de ses ambitions. 

 

 
terre des Dieux