Un constructeur chinois choisit la Corse pour lancer sa voiture électrique

Le nouveau SUV tout électrique de la jeune marque chinoise Aiways sera à louer en exclusivité européenne chez Hertz Corse dès la mi-juillet. Le loueur entame ainsi sa conversion à l’électrique.
 

Le nouveau SUV U5 sur les routes de Corse
Le nouveau SUV U5 sur les routes de Corse © Aiways

C’est une opération commerciale « gagnant-gagnant » selon les partenaires qui l’ont menée à bien entre la Corse et la Chine.
Pour tester son nouveau véhicule 100% électrique en Europe, la jeune marque chinoise Aiways a choisi d’en confier cet été 500 exemplaires en exclusivité à Hertz Corse.
Avec ce premier pas sur le marché de l’électrique, le loueur entame la conversion de sa flotte.
 

En route depuis la Chine orientale

Pour leur premier voyage, les voitures électriques chinoises n’ont pas pris la route. 
De Shangrao, ville de Chine orientale où elles ont été fabriquées, à la Corse,  une partie des U5 transite en ce moment même en train, via la Russie, la Pologne et l’Allemagne. L’autre est en mer, à destination de Marseille, où la cargaison fera escale avant de rejoindre la Corse.
 

 

Au même prix que les thermiques

Les premiers véhicules doivent être mis en location début juillet, exclusivement dans les agences Hertz de l’île.
« Il s’agit d’un investissement durable pour nous, explique Jean-Noël Filippi, dirigeant de Hertz Corse. C’est de notre responsabilité de proposer des véhicules propres aux vacanciers, mais aussi aux locaux qui sont demandeurs pour les essayer. L’électrique, c’est dans l’air du temps».
Achetées au même prix que des modèles équivalents en thermique, ces SUV seront aussi proposées au même prix aux clients.
 

La marque chinoise a envoyé l'une de ses voitures sur l'île, plus tôt que la flotte prévue, pour réaliser une série de photos promotionnelles
La marque chinoise a envoyé l'une de ses voitures sur l'île, plus tôt que la flotte prévue, pour réaliser une série de photos promotionnelles © Aiways


Aiways, un nouveau constructeur chinois

Pour se positionner sur ce marché, l’entreprise corse a fait le tour des constructeurs.
« Nous sommes d’abord allés voir nos fournisseurs historiques, mais la réalité, c’est qu’il n’y a pas tant de voitures électriques à la vente. Personne ne pouvait répondre à notre demande en terme de volume. Nous avons alors prospecté en Chine, il y a une centaine de constructeurs là-bas avec un vrai savoir-faire dans la fabrication des batteries électriques. Cette start-up nous a convaincus ». 

Cette start-up, c’est Aiways.
Créée en 2017 et basée a Shanghai, le premier constructeur de véhicules électriques chinois à tenter l’Europe le fait avec une stratégie originale : pas de réseau de concessionnaires, pas de vente de véhicules dans un premier temps.
Seule la location est possible, et seulement en Corse. 
 

Illustration
Illustration © France 3 Centre-Val de Loire


La Corse comme "showcase"

L’île et ses paysages légendaires vont ainsi servir de « show-case, de vitrine d’exposition », explique Alexander Klose, vice-président exécutif des opérations internationales d'Aiways.
«La Corse est idéale pour ça, c’est une très belle opportunité pour nous de faire découvrir notre voiture aux gens pendant les vacances et dans un si bel environnement ».

Ce territoire a d’autant plus séduit la marque que c’est une destination appréciée des visiteurs français, mais aussi suisses ou allemands.
Justement les marchés que vise Aiways pour vendre son SUV après l’été.
Autre avantage de taille : la dimension de l’île n’est pas incompatible avec l’autonomie de la voiture.
 

Le nouveau SUV U5 d’Aiways sera disponible à la location en juillet et seulement en Corse
Le nouveau SUV U5 d’Aiways sera disponible à la location en juillet et seulement en Corse © aiways


400 km d'autonomie

De fait, ce SUV zéro émission est doté d’une batterie de 65 kWh ce qui permet de parcourir environ 400 km.
C’est bien le maximum qu’on peut envisager de parcourir en Corse en une journée.

La question de l’autonomie a longtemps freiné le développement du marché de l'électrique dans l’ile, mais ces dernières années, les bornes de recharge se sont multipliées : on en compte aujourd’hui une centaine, implantées essentiellement sur le littoral. 
 

Le point noir des voitures électriques pour l'instant reste leur autonomie. Pas très rassurant quand on n'a pas de borne de recharge à proximité...
Le point noir des voitures électriques pour l'instant reste leur autonomie. Pas très rassurant quand on n'a pas de borne de recharge à proximité... © Yoann Etienne / France 3 Bourgogne


Pour éviter les problèmes de batterie, Hertz Corse installe une quarantaine de chargeurs supplémentaires : dans les quatre aéroports de Bastia, Ajaccio, Calvi et Figari, près de ses agences de location, ainsi que dans des points routiers stratégiques comme le col de Vizzavona ou celui de Bavella.

Particularité du dispositif : toutes les voitures de toutes marques pourront y recharger leur batterie.
Le paiement se fera par carte bleue ou via une application.
 

Une flotte 100% électrique d’ici 4 ans

Hertz Corse jette ainsi les bases d’une stratégie baptisée « electrify corsica », qui commence par la conversion de la flotte.
Outre les 500 SUV chinois, 300 renault Zoé sont aussi disponibles à la location cet été.
Dans les deux cas, les voitures électriques sont proposées au même prix de location que les thermiques.
 

Aiways va-t-il ouvrir la voie pour une nouvelle génération de voitures de location, purement électriques
Aiways va-t-il ouvrir la voie pour une nouvelle génération de voitures de location, purement électriques © Aiways


« Notre idée, c’est vraiment de banaliser le véhicule électrique. C’est avantageux pour le client, car il va économiser en moyenne 80 euros de carburant. Cela représente 80 euros de pouvoir d’achat en plus dans son budget vacances à dépenser en consommable en Corse ».
D’ici 3 ou 4 ans, hertz Corse ambitionne d’avoir une flotte « 100% électrique ».

« Cet achat aujourd’hui, c’est juste de l’anticipation » résume le chef d’entreprise.
« Le marché de l’automobile va vivre une très importante mutation, l’électrique c’est la voiture des 5 prochaines années ».

Aujourd'hui, la plupart des loueurs en Corse comme ailleurs, proposent des véhicules électriques. Avec ce premier pas, Hertz Corse ambitionne de contribuer à réduire la pollution de l’ile, mais pas seulement. 
Les voitures de location ne circulent en général en Corse que six ou sept mois.
Ensuite, elles partent sur le continent pour être vendues sur le marché européen... et y poursuivre leur vie pendant des années.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement tourisme économie automobile transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter