Agression d'Yvan Colonna : tous les partis nationalistes réunis à Corte à l'initiative des syndicats étudiants

Les syndicats étudiants ont tenu une assemblée générale, ce jeudi 3 mars à Corte, visant notamment à dénoncer la responsabilité de l'Etat dans l'agression d'Yvan Colonna. Des élus ainsi que des personnes de la société civile ont répondu présent.

500 personnes se sont rassemblées sous un chapiteau, ce jeudi 3 mars, à Corte sur le campus de l'Université. Tous les leaders et partis nationalistes sont présents. Une image rare.

Les syndicats étudiants à l'initiative de la réunion voulaient rassembler. "Ça a permis d'aplanir tout. Sachant que les syndicats étudiants et les élus ne se sont plus entretenus depuis de nombreuses années et cela permet aussi de continuer la mobilisation après les appels qui ont été lancés hier à Ajaccio, Bastia et Corte", explique Arthur Solinas, porte-parole intersyndicale étudiante

Les échanges se sont tenus sans les médias. Pendant deux heures, de nombreuses prises de paroles appellent à une mobilisation forte. Les participants conviennent d'organiser une grande manifestation, dimanche 6 mars à Corte.

Un début de mobilisation

À la sortie, les élus nationalistes saluent l'initiative portée par la jeunesse. "Il fallait que quelqu'un fasse l'appel et on a eu la chance que ce soit une jeunesse dynamique, qui, dans le sens du devoir lance un appel patriotique fort à toutes les organisations politiques pour venir à Corte et définir les modalités d'une action de riposte à l'ignoble agression dont a été victime Yvan Colonna et à l'agression dont est victime la Corse depuis bientôt cinq ans", estime Paul-Félix Benedetti, leader du parti Core in Fronte.

Après avoir traversé la ville en cortège, tous ont convergé vers la sous-préfecture. Sur place, ils s'accordent sur la nécessité d'une forte mobilisation. "C'est une manifestation massive dont il a été dit qu'elle serait le point d'entrée d'un processus plus important, et plus long. Je crois qu'on a besoin de ce temps-là, de respiration, de mobilisation démocratique et politique. Cette mobilisation va commencer dimanche et elle va continuer", complète Jean-Christophe Angelini, Secrétaire général du " Partitu di a nazione corsa ", président du groupe " Avanzemu " à l'Assemblée de Corse.

Cette volonté d'inscrire cette mobilisation dans le temps est de maintenir un front uni tiendra-t-elle ? Réponse dans les prochains jours.  

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité