Corte : des navettes pour desservir la vallée de la Restonica à compter du 2 mai

À compter de ce jeudi 2 mai, des navettes permettront d’accéder aux sentiers de la vallée de la Restonica. Leur accès était jusqu’à présent impossible après le passage des tempêtes Ciaran et Domingos et leurs conséquences.

Redonner accès aux sentiers de la vallée de la Restonica. À partir de ce jeudi 2 mai, des navettes vont être mises en place afin de desservir cette zone de randonnée.  

Car depuis le passage des tempêtes Ciaran et Domingos, en novembre dernier, le seul axe routier desservant la vallée, la RD 623, “a subi des dégâts d’une ampleur exceptionnelle’, souligne la collectivité de Corse (CdC) dans un communiqué.  

Trois ponts détruits 

Ainsi, la portion de route, entre le pont de Tragone et les bergeries des Grutelle, départ des randonnées pour les lacs de Melu et Capitellu affichent des “dégâts majeurs”. “Les ponts de Tragone, Timozzu et Lamaghjosu ont été détruits, des glissements de la route ont été constatés sur deux zones ainsi que des couloirs d'éboulement sur plusieurs zones”, détaille la CdC.  

Afin d’assurer une fréquentation du site pour la saison estivale 2024, de nombreux travaux ont été réalisés par la ville de Corte et l’office de l’environnement de la Corse (OEC). Ils comprennent, notamment, le nettoyage des sentiers et leur sécurisation. Des opérations d’un coût de près de 226.000 euros et financées à hauteur de 80 % par l’OEC.  

Des rotations toutes les 30 minutes 

Ainsi, trois navettes effectueront des rotations toutes les 30 minutes, du lundi au dimanche entre 6h et 20h. En période de grande fréquentation, jusqu’à cinq véhicules seront mis en place toutes les 20 minutes.  

À compter du 13 mai, pour y accéder, une réservation sur l’application M-Ticket Via Corsica Restonica est obligatoire. L’aller-retour est fixé à 4 euros par personne et est gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.  

Du 2 au 12 mai, ce service de navette est gratuit afin de promouvoir le dispositif et de préparer sa mise en œuvre dans de bonnes conditions. Le coût total de cette opération est chiffré à 450.000 euros et s’inscrit dans le cadre du réseau de transports de la collectivité de Corse, Via Corsica.