Cet article date de plus de 3 ans

Corte : quatre artistes font découvrir leur univers autour d’une fable insulaire 

Quatre artistes insulaires vont terminer leur résidence d’une semaine au Fab Lab de Corte. Le collectif a créé un univers, de mise en matière et de jeux, autour d’un conte corse. Le moyen de se réapproprier le patrimoine culturel insulaire ou d’en découvrir sa mythologie de façon ludique. 
Quatre artistes insulaires viennent de passer une semaine de résidence au Fab Lab de Corte. Elles ont travaillé autour d'une fable insulaire.
Quatre artistes insulaires viennent de passer une semaine de résidence au Fab Lab de Corte. Elles ont travaillé autour d'une fable insulaire. © Fab Lab Corti/Twitter
« Il était une fois, une fille de pauvre pêcheur si maligne qu’elle réussit à se faire aimer du roi ». Cette histoire est celle de « U Murtale », un conte traditionnel corse. Il est mis en matière et en jeux par une équipe de quatre artistes insulaires. 

Sabrina, Jacqueline, Laurence et Lisandra ont adapté la fable pour la transformer en un parcours ludique et poétique. « L’idée, c’est de partir de la fable et de voir comment on peut l’adapter avec des outils artistiques et d’expression. Le but du jeu, c’est de se réapproprier le patrimoine insulaire, du moins le patrimoine oral et imaginaire de l’île », précise Sabrina Saraïs, auteure compositrice-interprète.

 
Corte : quatre artistes font découvrir leur univers autour d’une fable insulaire 

 

Résidence d’une semaine 


Adapter le texte, découper et fabriquer des personnages, imaginer un scénario pour intégrer les spectateurs au récit, il a fallu une semaine de travail au collectif pour mener à bien son projet. Mais s’il existe, c’est surtout grâce au Fab Lab, un laboratoire créatif intégré à l’université de Corte. 

 

Il propose aux artistes des résidences d’une semaine pour réaliser leur création. « On se dit : sur telle période, on va pouvoir accueillir un groupe ou un porteur de projet. Les conditions sont l’hébergement, la mise à disposition des machines, mise à disposition de certains matériaux et l’accompagnement de l’équipe. Après, il y a une petite deadline que les candidats doivent respecter. Quand on reçoit les différents projets, une petite sélection s’opère et après, ils arrivent », sourit Vannina Bernard-Leoni, responsable du pôle innovation et développement de l’Université de Corse. 

 

Plus qu’une finalité, la résidence du Fab Lab entend être un tremplin pour les projets artistiques. La fable du quatuor pourrait ainsi devenir un livre pour enfant, mais avant elle est à découvrir au Palazzu Naziunale samedi à Corte. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société art culture