• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fablab de Corte : revisiter l’artisanat grâce à une collaboration entre une tisserande et une designer

Sandrine Tricon est tisserande et Lou Leygnac est designer. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA
Sandrine Tricon est tisserande et Lou Leygnac est designer. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA

Le FabLab de Corte propose une nouvelle session de workshop autour du tissage. Jusqu’au 22 juin, une tisserande et une designer vont collaborer et revisiter l’artisanat d’art. 

Par A.A/ France 3 Corse ViaStella

À l’entrée du FabLab de Corte, une femme noue des fils de laine. Lou Leygnac est designer et est en train de travailler sur une pièce qu’elle a créée en collaboration avec Sandrine Tricon, tisserande locale. 
 

Un partenariat dans cadre de la nouvelle session de workshop « Manu & Ciarbellu » dédiée au tissage et proposée par le FabLab. « L’artisan maîtrise parfaitement son savoir-faire et son matériau de prédilection et le designer peut apporter un nouvelle vision, ou une prise en compte des nouvelles façons de vivre. Produire de belles choses, c’est bien, mais produire de belles choses qui vont servir régulièrement, c’est mieux », soutient Vannina Bernard-Leoni, directrice du pôle innovation et développement de l’université de Corse. 
 

« Les gens ont besoin d’authenticité »


Une semaine de travail dans le but de moderniser l’artisanat et faire naître des vocations. « On croit en les métiers d’art. On voit partout dans le monde, et en Corse un regain d’intérêt pour ces métiers et les produits qui en sont issus. On sent qu’il y aura un marché parce que les gens ont besoin d’authenticité, mais une authenticité qui peut leur être utile », reprend Vannina Bernard-Leoni. 
 

Le samedi 22 juin, le travail de Lou Leygnac et Sandrine Tricon sera présenté au public. À cette date, le FabLab proposera également un atelier participatif, de 9 h 30 à 11 h 30 afin de tisser et personnaliser son propre abat-jour. Un atelier gratuit et ouvert à tous sur réservation. 

Le reportage :


 

Sur le même sujet

Fête de la musique : à Bastia, trois studios de répétitions mis à disposition de groupes amateurs

Les + Lus