Jacques Costa réélu président du parc régional de Corse

L'actuel président du Parc Régional Naturel de Corse Jacques Costa a été réélu ce samedi à la tête du syndicat mixte. Avec 1238 votes pour et seulement 4 blancs, le consensus semble s'être fait sur sa candidature, la seule en lice.

Jacques Costa est réélu président du parc naturel régional de Corse.
Jacques Costa est réélu président du parc naturel régional de Corse. © Anne-Marie Leccia / France 3 Corse
C'est donc un troisième mandat qui se profile pour Jacques Costa : l'actuel président du Parc Régional Naturel de Corse a été réélu ce samedi à la tête du syndicat mixte, avec 1238 votes pour et 4 votes blanc.

Jacques Costa était le seul candidat en lice. Si l’opposition n’est donc pas apparue lors de ce scrutin, elle s’était notamment manifestée en 2017 lorsque le président avait embauché, sans consultation, José Filippi, l'actuel directeur du parc. 

Toute embauche au sein du PRNC doit être étudiée et validée en amont par le conseil syndical, soit l’assemblée délibérante du parc.
 
Pour l'élection des six vice-présidents, une seule liste a également été présentée.
 

Déjà deux mandats


Jacques Costa a déjà été deux fois président du PNRC. En 2013, il exerce la fonction par intérim après l’assassinat de Jean-Luc Chiappini, son prédécesseur, avant d’être élu. Puis, en 2015, il est élu dans le collège des maires, en tant que maire de Moltifao. À chaque fois, il avait été le seul candidat. 

Dans un discours prononcé peu après sa réélection, le président a rendu un hommage appuyé aux agents du Parc, sans lesquels il n'aurait "pas souhaité poursuivre à la tête du syndicat mixte". 

 
Plus de 200 représentants se sont rendus au siège du PNRC, à Corte, pour voter.
Plus de 200 représentants se sont rendus au siège du PNRC, à Corte, pour voter. © Anne-Marie Leccia / France 3 Corse


Ce samedi, 1.441 votants ont été représentés dans trois collèges : intercommunalités, communes et collectivité de Corse. Ces deux dernières instances représentent respectivement 51 % et 49 % des voix. 

Créé par décret en 1972, le PNRC a pour mission la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel, le développement du territoire intérieur et du tourisme durable, et la sensibilisation du public autour des enjeux environnementaux.

L’actualité du PNRC est marquée par l’émergence de dossiers sensibles comme celui de la protection de la réserve de Scandola. En avril dernier, le groupe de spécialistes du Conseil de l'Europe a indiqué ne pas renouveler le diplôme d’espace protégé de la réserve naturelle de Scandola obtenu en 1985. En cause : une surfréquentation touristique qui n'aurait pas été correctement prise en charge. 

Des priorités reconnues par Jacques Costa dans son discours, auxquelles il a ajouté l'application concrète de la charte du Parc, validée par le Premier Ministre en 2019, et le chantier de reconstruction des refuges. Celui-ci n’avait pas pu être entamé jusqu’à présent, l'Etat et le Conseil de l'Europe exigeant la résolution au préalable du problème foncier.

C’est désormais chose faite grâce à la signature de baux entre les communes propriétaires des terrains et le Parc.

 
Le parc naturel régional de Corse en chiffres
 
  • Créé en 1972
  • S'étend sur 365.000 hectares, soit plus de 40% du territoire insulaire
  • Compte 131 agents
  • Géré par un syndicat mixe composé de 145 communes, de 4 communautés de communes et de la collectivité de Corse
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter