Vallée de la Restonica : dispositif de navettes, nouveaux sentiers de randonnée, le plan pour organiser la saison touristique 2024 se précise

Si la Vallée de la Restonica porte encore les stigmates des tempêtes successives de l'automne dernier, élus et professionnels s'activent pour pouvoir assurer son accès, à l'approche de la saison touristique. Un troisième comité opérationnel de suivi s'est tenu mardi à Corte, réunissant l'Etat, la Collectivité de Corse, et la municipalité.

Comment repenser le modèle touristique de la Vallée de la Restonica, après les importants dégâts engendrés par les tempêtes Ciaran et Domingos, en novembre dernier ? Hier, mardi 20 février, le troisième comité opérationnel de suivi de la situation, réunissant l'Etat, la Collectivité de Corse, et la municipalité, s'est tenu en ce sens à la mairie de Corte.

L'occasion de dévoiler un nouveau dépliant, intitulé "La Vallée de la Restonica autrement", qui sera distribué dès le début de la saison touristique dans les établissements hôteliers et à l'office du tourisme. Un document dans lequel sont détaillés, entre autres, les nouveaux sentiers de randonnées.

Des sentiers réadaptés au vu des conséquences météorologiques, détaille le maire, Xavier Poli : "On a été obligé de les modifier. Il fallait tout simplement prouver à ceux qui vont nous visiter cet été, mais pas que, aussi à l'ensemble des Corses, qu'il y a des choses à faire dans la Vallée malgré ce qui s'est passé, qu'il y a d'autres activités, et un moyen de mobilité adapté aux conditions qui ont été créées suite aux dégâts des tempêtes."

Ce moyen de mobilité prend la forme d'un système de navettes, pensé pour circuler entre Corte et la Vallée du mois de mai jusqu'à septembre. Leur passage pourrait s'effectuer aussi fréquemment que toutes les 30 minutes, et même 20 minutes en période de pointe, avec des parkings réservés au pied des sentiers de randonnée.

Un service estimé à 500.000 euros

Le dispositif sera intégralement géré et financé par la Collectivité de Corse. "Il y a eu un vote à l'unanimité de l'Assemblée de Corse, rappelle Gilles Simeoni, président du conseil exécutif. En accord avec la commune et l'intercommunalité, la Collectivité de Corse a choisi d'exercer cette compétence, et de mettre en œuvre ce service de navettes pour un prix d'environ 500.000 euros."

Reste encore plusieurs points à boucler. Si l'appel d’offres a bien été lancé, il faudra attendre la fin du mois de mars prochain pour savoir quelle compagnie aura la charge d'assurer ces navettes. "On va essayer de tout faire pour que les délais soient respectés, et qu'on puisse, dès le début du mois du mai, mettre en œuvre ce dispositif qui est important pour assurer l'accessibilité régulée de la Vallée", assure Gilles Simeoni.

En l'attente, les travaux se poursuivent dans la Vallée de la Restonica. Un certain nombre de chantiers ne sont toujours pas terminés sur les routes ou les ponts qui avaient été endommagés. Il faudra pourtant qu'ils le soient avant mai, pour le lancement de ce nouveau système de navettes, et pour l'arrivée des premiers touristes de la saison.