[CARTE] Déconfinement : quelles plages de Corse ont rouvert ce jeudi 21 mai ?

Après le confinement, premiers baigneurs sur la plage de Grisgione, au Nord de Bastia. / © Anne-Marie Leccia / FTV
Après le confinement, premiers baigneurs sur la plage de Grisgione, au Nord de Bastia. / © Anne-Marie Leccia / FTV

Les plages de Corse-du-Sud et de Haute-Corse vont rouvrir le 21 mai prochain. Cet accès au littoral se veut progressif, quelques règles sont à respecter.

Par P. Sauthier et A.Altimare

Fin de l’attente pour les plages de Corse. Le préfet de région, Franck Robine, a annoncé ce mardi, que « la quasi-totalité de plages rouvrira le jeudi de l’Ascension ».

Certaines pourraient rouvrir dès mercredi. « C’est un test grandeur nature en vue de la saison touristique qui s’annonce. Il se fait dans un esprit de liberté et de responsabilité. Encore une fois j’ai pleinement confiance en les Corses qui ont été exemplaires durant le confinement », estime le représentant de l’Etat.

Un temps réticent, le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, a également annoncé que l’ensemble des plages de sa ville seront accessibles le 21 mai.

Du lever au coucher du soleil

Dans une volonté de réouverture progressive du littoral, il ne sera « pas possible de tout faire », précise le préfet de Corse. Les plages sont donc ouvertes du lever au coucher du soleil, l’organisation de pique-nique, de barbecue et la consommation d’alcool sont interdites. « Ces décisions, prises par les maires, visent à éviter les rassemblements et le non-respect de la distanciation sociale », explique Franck Robine.

Ainsi, il faudra respecter une distance d’un mètre entre chaque personne et de cinq mètres entre groupes de 10 personnes. « Les groupes de plus de 10 personnes sont interdits », souligne Franck Robine. La location de matelas et la mise à disposition de matériel de plage restent interdites tant qu’aucun protocole sanitaire n’a été mis en place.
 

Le littoral ajaccien accessible

Un temps réticent, le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli, a également annoncé que l’ensemble des plages de sa ville seront accessibles dès le 21 mai. « J’avais prévu d’ouvrir les plages le lundi 25 mai, mais finalement, j’ai fait une demande pour pouvoir rouvrir le 21 mai afin de permettre aux Ajacciens de retrouver les joies de la mer », indique l’édile. 

Le littoral ajaccien ouvre en statique (on peut s’attarder pour bronzer). « Je connais les habites de mes concitoyens, ils aiment bien leur serviette, donc on ne va pas les en empêcher. Le tout, c’est qu’ils le fassent dans des conditions responsables », reprend Laurent Marcangeli. 
 

Quelques plages restent fermées

Si la majorité des plages rouvre en « statique », où l’on peut s’attarder pour bronzer, les communes de la Pieve d’Ornano (Albitreccia ; Grosseto-Prugna et Pietrosella) ont fait le choix d’ouvrir en « dynamique », on ne s’attarde pas. Elles ont été suivies par la municipalité de Serra-di-Ferro.

Des plages restent également fermées. C’est le cas pour le littoral de Coti-Chiavari, Appietto et Alata (Golfe de Lava) et cinq plages urbaines de Bonifacio.

La carte des plages qui restent fermées ou qui émettent des restriction. Cliquez sur l'icône qui correspond à votre commune pour plus d'informations.

Concernant les plages de la Haute-Corse, la Préfecture a communiqué mardi après-midi sur les plages ouvertes. Les restrictions sont les suivantes :
  • pas de rassemblement de plus de 10 personnes,
  • accès autorisé à la plage entre 6h et 19h30,
  •  jeux et autres équipements sur la plage non accessibles,
  •  barbecues, pique-nique et consommation d'alcool interdits sur la plage
Les plages qui n'apparaissent pas dans la liste suivante sont fermées. Des modifications pourront être apportées selon les demandes des maires et l'évolution de l'épidémie.

Liste des plages et Plans d’eau autorisés en Haute-Corse à partir du 21 mai

BASTIA (Arinella)
BIGUGLIA (La Marana)
BORGO (La Marana)
CANARI (Plages Scana, Canelle)
LUCCIANA (Maraninca, California , Mariana Plage)
LURI (Plage Santa Severa)
NONZA (Plage de la Marine - Barcataggio)
OGLIASTRO (Plage d’Albo)
OLMETA DI CAPO CORSO (Marine de Negro)
ROGLIANO (Plages de Macinaggio, Tamarone, Barcaggio)
SAN MARTINO DI LOTA (Plages Flenu et Grisgione)
SANTA MARIA DI LOTA (Grande plage de Miomo)

AREGNO
CALVI (Plage urbaine de la commune)
CORBARA (Vignola,Capite, Fornello, Renalta, Bodri, Ghjunchitu et de la pointe de Barcale à
l’extrémité de la plage d’Aregno)
FARINOLE (Plage de l’Ambada)
GALERIA (Plages Focolara- Riciniccia-plage du village)
ILE ROUSSE (Plages de la Gare, de la Marinella et de la Ginebara)
LUMIO (Grande plage, Club Med, Arinella, Santa Restituda, Petra Molla, Santa Severa)
MONTICELLO (Criques de Guardiola, de Saleccia et bord de mer)
OLMETA DI TUDA (Berges du Revinco)
SAINT FLORENT (La roya, chemin des douaniers, Fiume Bughju, Fiume Santu, Petit Lotu et Lotu,
Tettola, crique de la Citadelle).

ALERIA (plages Mare Stagnu, Padulone, Casabianda)
ALERIA (Fleuve du Tavignano)
CALACUCCIA (Accès quai de Sidossi)
CANALE DI VERDE
CERVIONE (Plages Acqua Nera, Prunete, Campoloro)
CORTE (Accès aux rives de la Restonica et du Tavignano)
GHISONACCIA (Plages de Vignale et Pinia)
LINGUIZZETTA
PENTA DI CASINCA (Plage de Folelli)
POGGIO MEZZANA (Plages de la Caravele et Acqua Linda)
PRUNELLI DI FIUMORBO (Plages de la Calzarellu)
SANTA LUCIA DI MORIANI
SAN GIULIANO
SAN NICOLAO (Plage de Moriani)
SERRA DI FIUMORBO (Quarcionu)
SOLARO (Scaffa Rossa)
SORBO OCAGNANO (Pinarello)
TAGLIO ISOLACCIO
TALASANI (Rico plage)
VENTISERI (Timonu Rottu et embouchure du Travo)

Ports de plaisance
BASTIA (Vieux Port)
CALVI
GALERIA
ROGLIANO (Port de Macinaggio)
SANTA MARIA POGGIO (Port de Taverna)

La préfecture maritime autorise la plaisance et les loisirs nautiques

De son côté, la préfecture maritime de Méditerranée a pris, lundi 18 mai, un nouvel arrêté autorisant la navigation des navires et la pratique des loisirs nautiques. 

Dans le détail, la navigation des navires de plaisance est libre « sans limite de distance du port d’attache ou de la bouée d’amarrage. » Néanmoins, « l’escale dans un port, l’arrêt et le mouillage ne peuvent se faire au-delà de 54 miles marins (environ 100 km) du port d’attache ou de la bouée d’amarrage, en cohérence avec les restrictions de déplacement à terre », précise notamment le document. 

 


La pratique de loisirs nautiques comme le kite-surf, la planche à voile ou encore le paddle et la plongée en apnée, elle est dorénavant libre. Pour les clubs, le préfet de Corse, précise que les sorties en mer devront se faire "dans le respect de la règle des 10 personnes." Cette dernière s'appliquera jusqu'à nouvel ordre. 

Pour plus de précisions, la préfecture maritime de Méditerranée a publié une foire aux questions répondant aux interrogations principales des utilisateurs de la mer. 

 


AOT reconduites 

Mardi, Franck Robine a précisé que toutes les autorisations d'occupation temporaire du domaine public maritime, accordées l'année dernières, seront reconduites. 

Il précise que quelques nouvelles demandes, respectant la loi, seront également accordées dans les jours à venir. 

Crainte d'un afflux touristique

Si le gouvernement avait d’abord refusé d’ouvrir les plages au public dès le début du confinement, c’est qu’il craignait de voir affluer les touristes : "Faire repartir le tourisme, c'est formidable pour l'économie... et pour le virus, disait le ministre la Santé Olivier Véran devant le Sénat. Nous vous demandons encore un délai, un effort, avant de pouvoir - comme j'y aspire moi aussi - marcher les pieds dans l'eau et se dorer au soleil."

Mais pour les maires, la question pourra se poser après. "Il a été acté dès le départ que les dispositions étaient évolutives, témoigne un des élus ayant assisté à la réunion avec le préfet. Début juin, nous pourrons faire un nouveau bilan en fonction de la situation sanitaire, du fonctionnement des transports, etc. Car tout cela est étroitement imbriqué."





 

Sur le même sujet

Les + Lus