Moriani Plage : la structure censée protéger la plage de l'érosion vandalisée

D'imposants coussins gonflables de plusieurs dizaines de mètres avaient été disposés en parallèle à la côte, au large de San Nicolao, pour lutter contre l'érosion de la plage. Trois d'entre eux ont été crevés au cours des derniers jours, provoquant la colère de la commune.

La plage de Moriani Plage, menacée d'érosion
La plage de Moriani Plage, menacée d'érosion © Jean-André Marchiani
Une drôle de surprise attendait Marie-Thérèse Olivesi, ce matin, à Moriani-Plage. 
La Maire de San Nicolao était déjà passivement énervée. 
Elle se rendait sur la plage pour constater les dégâts de visu.

On lui avait signalé que deux des cinq géotubes placés par la commune au large avaient été fortement endommagés au cours des jours précédents. 
 
San Nicolao
San Nicolao © GoogleMaps


Les géotubes sont d'énormes coussins de trente mètres de long et de deux mètres de haut, placés en parallèle de la côte, pour tenter de lutter contre l'érosion du littoral et redonner une plage attractive à la station balnéaire. 

En arrivant sur place, elle découvrit qu'un troisième de ces géotubes avait été crevé durant la nuit. 
La colère de Marie-Thérèse Olivesi est encore montée d'un cran. 

"Mais qui peut faire ça ? Je ne comprends pas... Ces géotubes étaient là pour faire gagner du terrain à la plage, et une semaine après qu'on ait placé le premier, on avait déjà récupéré du terrain. Le dernier bilan faisait état de plus de 20 mètres gagnés ! Ca me dépasse. C'est toute l'économie du coin qui est en danger, si on n'a plus de plage..."

La mairie a porté plainte

L'édile a appelé le préfet de Haute-Corse sur le champ, et s'est rendue à la gendarmerie pour porter plainte. Les autorités sont sur place, pour effectuer les premiers constats, et jeter un coup d'oeil aux caméras des restaurants alentours. 

Le projet, qui a coûté plusieurs milliers d'euros, et qui a valeur de test avant d'être, peut-être mis en place sur d'autres communes, en prend un sérieux coup.

"On a déjà perdu une dizaine de mètres de plage, à la suite de cette malveillance. Et avec les tempêtes d'hiver qui arrivent, on va être obligé de tout reprendre à zéro..."
 
L'un des géotubes, crevé, de Moriani-Plage.
L'un des géotubes, crevé, de Moriani-Plage. © Marie-Thérèse Olivesi

Le pire, c'est que rien ne dit que la série s'arrête là. 
Dans deux jours ou une semaine, qui sait, un autre géotube pourrait être à son tour crevé. 

Marie-Thérèse Olivesi est dépitée. 
"J'ai prévenu tous les professionnels de la commune, j'ai alerté les autorités, mais que faire de plus...Je ne vais pas passer mes nuits devant les tubes..."
 
Le géotube, qu'est-ce que c'est ?
C'est une solution douce, qui protège les côtes des tempêtes et permet de sauvegarder les plages de l'érosion. 
Des boudins de textile sont enterrés en bordure de mer, pour maintenir le sable en place. 

La structure est conçue sur mesure, et remplie de sable prélevé localement. 
Elle respecte l'environnement. 
Les géotubes piègent le sable, amortissent les vagues et contiennent l'érosion. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société faits divers