Coupe de France féminine de football : les joueuses du FEC Bastiais atteignent les 16èmes de finale

Les joueuses du FEC Bastiais se sont qualifiées pour les 16e de finale de la Coupe de France féminine, ce dimanche 10 décembre, en s'imposant face à l'AS Chatenoy le Royal. Une première dans l'histoire du football féminin corse.

Pour la troisième fois de leur histoire, les joueuses du Féminines Esprit Club Bastiais ont disputé un 32e de finale de Coupe de France, ce dimanche 10 décembre. Une étape qu’elles n’avaient jamais jusqu'ici réussi à franchir.

En adversaires, les Bourguignonnes de Chatenoy Le Royal, qui évoluent au même niveau, la Régionale 1. Dans les premières minutes, les Bastiaises, sans doute inhibées par l’enjeu, subissent les assauts adverses.

Mais peu à peu, le FECB prend le jeu à son compte. Stéphanie Cambursano manque même d’ouvrir le score sur une frappe lointaine, sans succès. La première mi-temps se conclut sur le score logique de 0 à 0.

Plus en jambes au début du deuxième acte, les Bourguignonnes poussent Multari à l’erreur et pensent ouvrir le score à l’heure de jeu, mais l’arbitre de la rencontre annule le but dans la confusion... Sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi.

Le reportage de Paul Salort, Capucine Laulanet, et Christophe Gineste :

durée de la vidéo : 00h02mn06s
Le FECB s'est imposé en 32e de finale de la Coupe de France féminine. ©Paul Salort, Capucine Laulanet, Christophe Gineste / FTV

Réveillées par cette très chaude alerte, les Bastiaises poussent mais ne parviennent pas à forcer la décision. Tout se jouera donc aux tirs au but après un match fermé. Et l’héroïne du match s’appelle Noémie Cuberes.

La portière bastiaise sort un premier tir au but dès le début de la séance, puis un second, offrant la balle de match aux Corses. Stella Sampieri ne tremble pas et valide d'un dernier but la victoire bastiaise.

"Il y a eu des temps forts et des temps faibles des deux côtés. Nous, on a su faire le dos rond quand on était un peu plus mal, et ce qu'on regrette malgré tout, c'est de ne pas avoir su confirmer les occasions dans les temps forts, ce qui nous aurait évité cette série de penalties qui n'est pas toujours très agréable, et on sait que c'est un peu la loterie, détaille Gwendoline Djebbar, entraîneure du FEC Bastia. Mais voilà, on sort avec la victoire, c'est historique, et on ne retient que ça."

Historique, car le FECB atteint pour la première fois les 16e de finale de la Coupe de France. Et le club espère désormais recevoir à nouveau, pour continuer à rêver d’épopée.