Déchets : à Algajola, une redevance en fonction du tri de chacun

© Christian Giugliano/FTVIASTELLA
© Christian Giugliano/FTVIASTELLA

En Corse, seuls 22 % des déchets sont triés, c’est beaucoup moins que sur le continent. Pour inciter la population à s'y mettre, la communauté de communes de Calvi-Balagne a mis en place l'an dernier un système de collecte inédit sur l'île. Et le premier bilan est très encourageant.

Par France 3 Corse ViaStella

À Algajola, Annie prépare la collecte de dimanche matin. Le planning est clair : ce seront les bio-déchets. Pour ce type d’ordures, c’est le petit container vert.

Il faut être organisé, mais Annie se prête volontiers au jeu. « Je trouve que c’est très bien. D’abord, je trouve que dans les rues ce n’est plus aussi sale qu’auparavant. Et puis je crois que les gens sont très contents et ils se prêtent aussi au jeu », indique-t-elle.

Des containers dans chaque jardin


Dans la commune plus de poubelles municipales. Elles ont été condamnées par des planches. Désormais, les containers se trouvent chez les 326 habitants du village. Et pour changer les habitudes, rien de mieux que le porte-monnaie.




La redevance sera en fonction du tri de chacun. Une famille qui joue le jeu paiera 176 euros par an. Si elle ne trie pas, elle paiera 80 euros de plus.
Et tous ces changements demandent de la pédagogie. « Il y a un accompagnement par rapport à la tarification, à la facture qu’ils vont recevoir. Ce sont les ambassadeurs qui vont aller leur remettre en main propre pour pouvoir expliquer à ceux qui n’auraient peut-être pas compris sur quoi est basé le montant de cette tarification », explique Sophie Dallest-Franchi, responsable du service tri sélectif.

Caractéristiques


La nouvelle collecte a été mise en place en juillet. Et les résultats sont encourageants. Dans la commune, le tri est fait à 66 %, alors que pour l'ensemble de la Corse, le taux est de 22%.

De quoi élargir le système à d'autres communes. « Algajola a toutes les caractéristiques de notre territoire. C’est-à-dire : une façade maritime, une période hivernale beaucoup plus calme qui s’assimile à une vie de village avec beaucoup de locations saisonnières et des difficultés à collecter les déchets. En partant d’Algajola, on s’est dit que l’on va rencontrer la plupart des problématiques que nous rencontrons sur notre territoire », précise François-Marie Marchetti, président de la communauté de communes Calvi-Balagne.

Dès l'été prochain, la collecte au porte-à-porte devrait être appliquée à la commune voisine d'Aregno.


Sur le même sujet

Tema pêche : découverte des techniques et de l’environnement grâce à un guide professionnel

Les + Lus