• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Derby de la Méditerranée : le SC Bastia bat Nice 2 buts à 1

© Eugene Planet
© Eugene Planet

Dans match engagé sur le plan offensif, Bastia a su renverser une équipe de Nice réduite à neuf 2 buts à 1, malgré une situation mal engagée, samedi lors de la 28e journée de championnat. Grâce à ce succès, Bastia grimpe provisoirement à la 9e place tandis que Nice chute au 15e rang.

Par AFP

La rencontre était extrêmement attendue par les supporters du SC Bastia après un match aller victorieux à Nice et marqué par la polémique autour du drapeau corse agité par le gardien bastiais Jean-Louis Leca et des incidents côté niçois. 

D'entrée de jeu, Ayité a été à deux doigts d'ouvrir le score pour les Bastiais mais le portier azuréen Hassen, après une faute de main, a enlevé le ballon sur la ligne de but (4). Dans un match équilibré entre deux équipes très offensives, ce sont finalement les niçois qui ont ouvert la marque lorsque sur un corner de Bauthéac tiré après une trentaine de secondes d'interruption suite à des jets de projectiles, Carlos Eduardo a réussi à effleurer le ballon pour trouver les filets (18).

Assommés par l'ouverture du score, les Bastiais ont mis quelques minutes à s'en remettre. Passé ce flottement, les Corses ont égalisé sur coup franc, avec un ballon déposé par Boudebouz sur la tête de Gillet (26). Les Azuréens, privés de supporters, restaient malgré tout alertes et posaient des problèmes à leurs adversaires. Mais juste avant la fin de la première période, les Niçois ont été réduits à dix après une vilaine semelle de Grégoire Puel sur Danic (44).

Au retour des vestiaires, les Bastiais, en supériorité numérique, ont multiplié les occasions à l'instar de Boudebouz, qui a mis à contribution Hassen d'une belle frappe de l'entrée de surface (58). Et à force d'aller de l'avant, Bastia a trouvé la faille grâce à Sio, bien lancé en profondeur par Ayité et qui fait jouer sa vitesse avant de crucifier Hassen (68).

Malgré leur infériorité numérique, les hommes de Claude Puel ont tenté le tout pour le tout pour égaliser en fin de match. Mais ils allaient être réduits à neuf quand juste avant un coup-franc, Diawara a décoché un coup de coude dans la mâchoire du bastiais Peybernes (82). Les Corses n'en n'attendaient pas mieux pour gérer l'avantage et le conserver définitivement.

L1 - Bastia - Nice: déclarations

Claude Puel (entraîneur de Nice): "J'ai vu un match qu'on débute bien avec l'ouverture du score, des situations pour faire des différences, puis on perd le fil sur deux buts très évitables. C'est une très mauvaise soirée avec un concurrent qui passe devant, des suspendus et des blessés. On pouvait faire beaucoup mieux. C'était un contexte particulier et difficile, et nous n'avons pas su rester dans le match. Le prochain match sans nos supporteurs à domicile sera l'occasion de faire preuve de plus de solidarité et de calme, car nous n'avons pas su le garder ce soir."

Ghislain Printant (entraîneur de Bastia): "C'est une bonne chose de faite avec 37 points. C'était un match compliqué, avec beaucoup de tension, mais on a su rester sereins. Je reste sur ma faim en raison d'un manque de maîtrise collective. Il nous reste trois matches avant la finale de la Coupe de la Ligue, faisons en sorte de grappiller un maximum de points pour aller au plus près possible du maintien. Le groupe a été intelligent. Ils ont bien maîtrisé l'enjeu."

 

Sur le même sujet

Entretien avec François Alfonsi, député européen et porte-parole de Régions Peuples et Solidaires

Les + Lus