Deux cas de grippe aviaire détectés en Haute-Corse : « Ce virus n’est pas hautement pathogène », assurent les services de l'État

Le 23 janvier dernier, deux goélands ont été retrouvés mort sur la plage de Solaro. Des analyses faites sur les oiseaux ont révélé la présence d’un virus de la grippe aviaire. Néanmoins, cette forme « n’est pas hautement pathogène » rassure la direction département des services vétérinaires de Haute-Corse.

Deux goélands ont été retrouvés morts sur la plage de Solaro, le 23 janvier dernier, par l’office français de la biodiversité.

Des analyses sont demandées, les résultats indiquent que les deux oiseaux sont porteurs de la grippe aviaire « de type M », précise les services vétérinaires de la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de Haute-Corse.

Appel à la vigilance des particuliers

« Ce virus n'est pas hautement pathogène et ne modifie pas le niveau de risque départemental vis à vis de la grippe aviaire hautement pathogène », précise l’institution.

La direction départementale des services vétérinaires rappelle néanmoins aux particuliers qui possèdent un poulailler de rester « vigilants ». Et « d’éviter que des animaux sauvages viennent manger au même endroit que les animaux domestiques » en posant notamment des filets.

En 2020, un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène de souche H5N8 avait été détecté en Haute-Corse dans le rayon animalerie d’une jardinerie de la région bastiaise. Tous les oiseaux avaient été euthanasiés. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité