• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Dysfonctionnements dans les services HLM de Bastia : 9 personnes en garde à vue

Illustration. Trois plaintes contre X ont été déposées pour des détournements de fonds publics lors de travaux de réhabilitation de HLM à Bastia et des pots de vins pour leur attribution. / © France 3
Illustration. Trois plaintes contre X ont été déposées pour des détournements de fonds publics lors de travaux de réhabilitation de HLM à Bastia et des pots de vins pour leur attribution. / © France 3

Trois plaintes contre X ont été déposées pour des détournements de fonds publics lors de travaux de réhabilitation de HLM à Bastia et des pots de vins pour leur attribution. Neuf personnes ont été placées en garde à vue au commissariat de Bastia, dont Jean-Louis Milani, adjoint à la mairie.
 

Par P.S.

Des pots de vin versés en échanges de l'attribution de logements sociaux ? Ce pourrait être la raison des gardes à vues qui se déroulent, depuis hier, au commissariat de Bastia.

Neuf personnes ont été convoquées ou interpellées entre mercredi et vendredi. En fin de journée ce vendredi, sept personnes étaient toujours entendues.
 
Dysfonctionnements dans les services HLM de Bastia : le 2e adjoint au maire en garde à vue
Equipe - Sébastien Bonifay // Christian Giugliano

Relâché vendredi soir sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, Jean-Louis Milani, deuxième adjoint à la mairie de Bastia, faisait partie des gardés à vue. L'élu de droite, allié aux nationalistes, a été pendant plusieurs années administrateur de l'office HLM de Haute-Corse.


L'enquête préliminaire en cours serait liée à une plainte déposée en avril 2016 par la direction de l'office. Elle est menée par le pôle économique et financier de Bastia.


Ce n'est pas la première fois que l'office des HLM de Haute-Corse est pointée du doigt. Sa gestion a été mise en cause à deux reprises, en 2009 et 2014, par des audits.


Et Fabienne Giovannini, nouvelle présidente de l'office, déposait en juillet dernier une plainte. Concernant cette fois-ci de possibles détournements de fonds publics lors de travaux de réhabilitation.

Pour l'heure, du côté du parquet comme de l'Office, on se garde de tout commentaire.
 

Sur le même sujet

Ajaccio : reconstitution de la bataille d'Austerlitz au Casone

Les + Lus