Paul Calassi, victime du 5 mai 92 : "la haine ne m'a jamais quitté"

Publié le

Durant toute la semaine, France 3 Corse ViaStella vous propose de revenir sur le jour du drame, et sur ses conséquences. Aujourd'hui, nous allons à la rencontre de Paul Calassi, qui est tombé à Furiani, et dont l'état continue de se dégrader, 30 ans après.

Paul Calassi mis plus de dix ans à regarder des matchs, de nouveau. à la télévision, d'abord, puis à Furiani. A une seule condition : être sur le bord du terrain, et pas en tribune. 

Le septuagénaire restera jamais, marqué au plus profond de sa chair, par la catastrophe. Il a 44 ans quand il prend place tout en haut de la tribune Nord, construite spécialement pour l'occasion. L'effondrement de l'édifice de fortune le laissera paraplégique. 

Après trois semaines de réanimation et huit mois en rééducation sur le continent, il revient en Corse. Sa vie ne sera plus jamais la même. 

Nous l'avons rencontré, à l'occasion des 30 ans du drame de Furiani. 

"La haine ne m'a jamais quitté, elle est présente, depuis le 5 mai". 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité