Christophe Catta, visé par une tentative d'assassinat le 6 septembre, a succombé à ses blessures

L'homme, âgé d'une trentaine d'années, avait été grièvement blessé par balle à Lucciana. Il était hospitalisé à Nice. Il était connu des services de police. La JIRS de Marseille s'était rapidement saisie du dossier.

Lundi 6 septembre dernier, Christophe Catta quittait son domicile, à Lucciana, au sud de Bastia, quand il avait été pris pour cible. Le trentenaire, en voiture, était blessé à la tête par un tir. Il était parvenu à sortir de son véhicule, mais, grièvement touché, il s'était rapidement effondré. Très vite, au vu de l'état de la victime, il avait été transféré de l'hôpital de Bastia à celui de Nice. 

Selon nos informations, l'exploitant agricole n'a pas survécu à ses blessures.

Connu des services de police

Christophe Catta était connu des services de police. Il avait été condamné, en 2015, dans une affaire de trafic de stupéfiants et de port d'arme. Son nom était lié au grand banditisme. L'enquête, confiée en co-saisine à la police judiciaire et à la section de recherche, se déroule sous l'autorité d'un juge d'instruction de la juridication interrégionale spécialisée (Jirs) de Marseille.

Une information judiciaire a été ouverte par la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, sous les qualifications d'homicide volontaire avec préméditation en bande organisée et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers banditisme criminalité