Tentative d'assassinat à Lucciana

Ce lundi 6 septembre, un homme qui serait âgé d'une trentaine d'années a été grièvement blessé lors d'une tentative d'assassinat. Une enquête pour tentative d'assassinat en bande organisée a été ouverte par le parquet de Bastia.
Un homme qui serait âgé d'une trentaine d'année a été visé par une tentative d'assassinat, ce lundi 6 septembre, à Lucciana.
Un homme qui serait âgé d'une trentaine d'année a été visé par une tentative d'assassinat, ce lundi 6 septembre, à Lucciana. © Guillaume Leonetti / FTV

Alors que Christophe Catta, trentenaire, sort de son domicile en voiture, Lieu-dit Brancale à Lucciana, ce lundi 6 septembre, il est visé par un tir d'arme à feu. Blessé à la tête, il serait sorti de son véhicule avant de s'écrouler quelques mètres plus loin.

À l'arrivée des secours, son pronostic vital est engagé. Transporté dans un premier temps au centre hospitalier de Bastia, il a été transféré au centre hospitalier de Nice dans la journée.

Les gendarmes avaient quadrillé le secteur de Brancale, à Lucciana, à la suite de la tentative de meurtre.
Les gendarmes avaient quadrillé le secteur de Brancale, à Lucciana, à la suite de la tentative de meurtre. © Anne-Marie Leccia / FTV

Selon les premiers éléments, la victime aurait été ciblée par un commando constitué de plusieurs hommes qui auraient agi cagoulés. Pour l'heure, aucune précision sur le calibre utilisé n'a été communiquée et aucun véhicule n'a été retrouvé brûlé. Un dernier élément qui laisse peu d’indices sur la direction de fuite des agresseurs.

La victime connue des services de police

Au moment des faits, le parquet de Bastia a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat en bande organisée. Il s'en est dessaisi au profit de la Jirs (juridiction interrégionale spécialisée) de Marseille, mardi. Les investigations sont confiées, en co-saisine, à la police judiciaire et la section de recherche.

La voiture de la victime retirée après les premières constatations.
La voiture de la victime retirée après les premières constatations. © Anne-Marie Leccia / FTV

La victime, exploitant agricole, est connue des services de police. Condamnée pour trafic de stupéfiants et port d’arme en 2015, une affaire en lien avec le grand banditisme, son nom était également apparu au cours d’investigations concernant des affaires de fraudes aux primes agricoles.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers