Coronavirus : la grande roue de Bastia ne tournera pas

En raison de la crise sanitaire, la grande roue de Bastia ne pourra pas accueillir de public. Une décision en suspens depuis plusieurs jours, et finalement confirmée ce mercredi 16 décembre par le préfet de Haute-Corse.

La grande roue de Bastia n'est pas autorisée à recevoir du public, sur décision préfectorale.
La grande roue de Bastia n'est pas autorisée à recevoir du public, sur décision préfectorale. © François-Albert Bernardi / FTV

C'est un petit événement pour Bastia : plutôt que la traditionnelle patinoire, cette année, pour les festivités hivernales, c'est une grande roue qui s'est installée sur la place Saint-Nicolas. Une attraction de 40 mètre de haut jugée plus sûre par temps de crise sanitaire.

Son ouverture au public, prévue le mardi 15 décembre, avait été décalée d'une journée : la faute à "un retard pris sur le montage" par le prestataire, dû aux bourrasques et averses des derniers jours, avait précisé ce lundi la cellule de communication de la mairie.

Ouvrira ? Ouvrira pas ?

Mais entre temps, le doute s'était instillé quant à la possiblité d'une ouverture. Ainsi, un décret ministériel interdisant l'accueil du public dans les attractions similaires, en raison de la pandémie de Covid-19, devait paraître dans la journée du mardi 15 décembre.

La grande roue aurait alors pu être immédiatement démontée. Ou, comme c'est le cas à Lille et à Amiens, rester en place pour les fêtes sans pour autant pouvoir ouvrir. Dans ces deux cas, l'argument avancé par les préfectures de région est le risque d'attroupements de plus de six personnes sur la voie publique. 

Un protocole sanitaire un temps validé par le préfet

Contactée, la communication de la municipalité avait alors démenti formellement. "Un protocole strict a été validé avec la préfecture de Haute-Corse pour permettre l'accueil du grand public. Il n'y a à cette heure aucune raison de penser le contraire.

Mardi soir, on l'assurait : le préfet de Haute-Corse a donné son accord, et la grande roue tournera bien normalement, et avec passagers dans ses nacelles. 

Désillusion pour la municipalité

Mais le soulagement ne sera que courte durée : nouveau rebondissement ce mercredi 16 décembre dans "l'affaire de la grande roue", le préfet de Haute-Corse, François Ravier, a finalement choisi de ne pas autoriser son ouverture au public, "du fait de l'interdiction des fêtes foraines et l'interdiction de rassemblement de plus de six personnes sur la voie publique".

Lire l'arrêté de la préfecture de Haute-Corse 16/12/2020

Impossible, estime le préfet, de garantir autour de cet équipement "une sécurité sanitaire".

François Ravier a de fait issu un arrêté interdisant son ouverture. La grande roue a malgré tout effectué quelques tours dans la matinée, le temps que celui-ci ne se retrouve sur le bureau du maire.

Bastia : la grande roue effectue quelques tours avant fermeture

Reste à savoir désormais si l'attraction sera demontée, ou continuera de tourner à vide sur la place Saint-Nicolas. Dans un communiqué publié ce mercredi, le maire de Bastia, Pierre Savelli, juge "surprenant de voir le préfet de Haute-Corse attaquer un protocole qu'il a lui même contribué à construire".

"Si nous devons prendre acte de cette décision de dernière minute, il m'appartient toutefois en tant que maire de défendre notre ville, ses habitants, son commerce, son centre-ville et de veiller à ce que l'argent du contribuable bastiais n'a pas été dépensé en vain."

Pierre Savelli indique de fait son intention de contester juridiquement cet arrêté "par tous voies et moyens, en vue d'obtenir son annulation et de garantir aux bastiais une fin d'année festive, tout en offrant des garanties sanitaires suffisantes, dans un centre-ville attractif pour nos commerces et nos concitoyens".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société jeux sorties et loisirs