Méditerranée : la compagnie La Méridionale s'engage à moins polluer

Le Piana de la compagnie La Méridionale, amarré dans le port de Marseille / © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA
Le Piana de la compagnie La Méridionale, amarré dans le port de Marseille / © C. GIUGLIANO / FTVIASTELLA

La compagnie de transport maritime La Méridionale a signé jeudi à Marseille une charte d'écoresponsabilité avec l'Agence française pour la biodiversité (AFB), une première en France, dans une démarche de protection accrue de l'environnement marin.

Par P.S. avec AFP

"Nous avons à coeur de préserver la Méditerranée, c'est notre terrain d'action et c'est un terrain très fragile", a expliqué Marc Reverchon, PDG de La Méridionale.

La compagnie avait déjà été la première, en 2017, à adopter la connexion électrique de ses 3 navires à quai lors de ses escales à Marseille, "ce qui permet d'éviter de consommer et de rejeter des milliers de tonnes de diesel". Ce système d'alimentation électrique à quai a été mis en place en 2017 par le port de Marseille où le nombre de particules fines était "100 fois plus élevé" que dans d'autres parties de la ville, selon France Nature Environnement.

Aujourd'hui, La Méridionale s'engage à aller plus loin dans la démarche écologique, notamment en agissant directement sur l'équipement de ses navires: peintures en silicone pour les coques, hélices redessinées pour optimiser le rapport vitesse/consommation de carburant, ou encore moteurs à injection électronique. La compagnie, équipée depuis 2011 de dispositifs de partage des positions pour éviter les collisions avec les mammifères marins, va aussi travailler à étendre la détection des cétacés à toutes les aires marines protégées qu'elle traverse.

"La signature de cette charte, c'est un moment intéressant de mobilisation collective", a estimé François Gauthiez, directeur de l'appui aux politiques publiques de l'AFB, qui rappelle que "la Méditerranée c'est 1% de la surface de tous les océans mondiaux, mais 10% de leur biodiversité".  En janvier, Corsica Linea a annoncé son intention d'équiper trois de ses navires faisant la liaison Marseille-Corse afin de les alimenter en électricité pendant les escales marseillaises. 

D'une manière générale, les normes de pollution des navires seront nettement durcies à partir du 1er janvier 2020, pour tous les types de navires, avec une teneur en soufre abaissée à 0,5% pour tous.
 

Sur le même sujet

Les + Lus