Modernisation du stade Armand-Cesari, attractivité du territoire... La CAB a adopté son projet de territoire

La communauté d'agglomération bastiaise a présenté, lundi 1er mars, les 23 volets de son projet de territoire. Avec un large panorama d'actions : langue corse, attractivité du territoire, ou encore politique sportive. Tous ont été adoptés par l'assemblée communautaire.

Le projet de territoire a pour ambition de fixer les orientations de la CAB pour les prochaines années.
Le projet de territoire a pour ambition de fixer les orientations de la CAB pour les prochaines années. © DR

La communauté d’agglomération bastiaise a adopté hier son projet de territoire. Les 23 volets de ce dernier ont été présentés tour à tour par les membres de l’exécutif communautaire, balayant des domaines de compétences variés : aménagement du territoire, langue corse, transport et mobilité ou encore développement économique.

Un exercice inédit, a tenu à rappeler le président de la CAB, Louis Pozzo di Borgo, auquel l’ancienne mandature ne s’était selon lui jamais frottée.

De toutes les feuilles de route détaillées, certaines retiendront certainement plus que d'autres l’attention du grand public.

Développement territorial "équilibré et durable"

En premier lieu, l’aménagement du territoire communautaire, qui nécessite "une vision globale et des priorités fortes pour permettre un développement territorial équilibré et durable", assure la CAB.

Louis Pozzo di Borgo propose ainsi la reconquête de secteurs stratégiques - en requalifant notamment les secteurs d’Erbajolo, de Pastoreccia et de Toga, et par une revitalisation des friches commerciales -. Le président de la communauté d’agglomération bastiaise entend également développer "l’attractivité des centres et des hameaux".

Pour les transports et la mobilité, la CAB s’est donné pour enjeu une plus grande accessibilité des territoires et connectivité entre les populations et les bassins de vie et d’emplois. L’institution prévoit ainsi de réviser, approuver et appliquer le plan global des déplacements (PDG), et mettre en œuvre une nouvelle DSP pour les transports, qui s’appliquera notamment à "mieux desservir le territoire" et "capter de nouveaux usagers".

Zéro gaspillage, zéro déchets

Concernant la question des déchets, problématique majeure en Corse, "la CAB s’est engagée dans une démarche ZDZG (zéro gaspillage, zéro déchets) selon quatre axes : réduction des tonnages à enfouir, recyclage des déchets valorisables, amélioration des conditions de travail des agents et de la qualité du service rendu aux usagers, et maîtrise des coûts."

La CAB s’est donc fixée pour objectif le déploiement de la collecte porte à porte sur l’ensemble du territoire, et la mise en place d’une redevance spéciale finalisée sur l’ensemble du territoire.

Modernisation du stade Armand-Cesari

Et c’est sans doute l’annonce qui retiendra le plus l’attention du grand public, ou tout du moins, des supporters du SC Bastia : le stade Armand-Cesari devrait bientôt profiter d’un certain nombre de rénovations, en commençant par la couverture des tribunes Est et Ouest.

Les travaux sont prévus à hauteur de 6 à 7 millions d’euros et devraient se dérouler en deux phases.

Dans un premier temps, le stade devrait être "remis à niveau" permettant ainsi au Sporting d’obtenir "le maximum de points au niveau de la licence cluba indiqué Louis Pozzo Di Bozo au site d’informations Alta Frequenza. Concrètement, on parle "d’une nouvelle sono, des écrans géants, tout ce qui manque aujourd’hui au stade pour avoir la note maximale sur la licence club.

Par la suite, des études seront mises en place pour la couverture des tribunes, et plus largement pour la modernisation du stade.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique