Le physicien Étienne Klein s’interroge sur l'existence du temps au parc Galea

Le parc Galea a rouvert ses portes pour un cycle de conférences qui vont rythmer la vie de la structure tous les week-ends. Premier événement hier, dimanche, avec le physicien de renommée mondiale Étienne Klein qui a animé une conférence sur le thème du temps.

Par France 3 Corse ViaStella

La file d'attente est interminable, dimanche plus de 1 000 personnes ont bravé le froid et la pluie. Elles sont toutes venues écouter le physicien de renommée mondiale Étienne Klein.

Le thème du débat : le temps existe-t-il ? Une notion pas si évidente qui fait réfléchir certains visiteurs. « Je ne suis pas maso au point de me poser des questions pour me poser des questions. On découvre qu’on sait peu de choses. Quand on peut acquérir des savoirs supplémentaires, c’est intéressant. C’est surtout qu’on découvre des choses qui nous paraissaient évidentes sur lesquelles on ne s’était pas posé de questions », explique un spectateur.

Le questionnement, c'est bien, mais la réponse, c'est encore mieux. Le temps est un sujet intemporel qui pousse à la réflexion, et suscite l'intérêt des plus grands spécialistes.

« Le temps est une question qui préoccupe chacun d’entre nous. Tout le monde en parle. On en parle quand on raconte sa vie, on raconte toujours son rapport au temps, les physiciens parlent du temps, les philosophes parlent du temps, les violonistes parlent du temps. Tout le monde parle du temps. La question, c’est de quoi on parle quand on en parle ? Et qui en parle le mieux ? Qui a des arguments plus forts que les autres pour dire ce qu’est le temps ? » , précise Étienne Klein, physicien.

« C’est une fierté d’avoir du monde »


Un des objectifs du parc Galea est de rendre la philosophie accessible. Il souhaite notamment que les grands débats soient au cœur de la vie des Corses. « On est plutôt contents parce que ça veut dire que ce moment de rencontre démocratisé est bien présent. On vient écouter un scientifique, un dimanche à 15 heures à Taglio, nous parler du temps, savoir si le temps existe. C’est une fierté d’avoir du monde qui vient pour un événement culturel comme ça », estime Fabrice Fenouillere, Responsable du parc Galea.



Dans la salle, toutes les générations se sont croisées. Pendant plus de deux heures, le temps a éclairé les esprits et a amené un peu plus de lumière dans un débat parfois méconnu de tous.


Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus