Après une nouvelle battue, le randonneur disparu à Porri toujours introuvable ce samedi

Disparu mardi dernier en Castagniccia, Dominique Degouge-Nicolai demeure introuvable. Depuis quatre jours, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver l'homme âgé de 67 ans parti seul faire une randonnée dans le secteur de Porri. Ce samedi matin, une nouvelle battue a été organisée.

Ce samedi 15 juillet, une nouvelle battue a été organisée pour tenter de retrouver Dominique Degouge-Nicolai.

Âgé de 67 ans, l'homme parti faire une randonnée mardi 11 juillet dans le secteur de la grotte des résistants, sur la commune de Porri, en Castagniccia, demeure introuvable.

"Le Saint-Hubert, chien spécialisé dans la recherche de personnes, est arrivé jeudi soir pour participer aux recherches dès vendredi matin", indique le parquet de Bastia qui a ouvert une enquête pour "disparition inquiétante". Selon nos informations, le chien pourrait repartir vers sa base de Salon-de-Provence, dès ce samedi 15 juillet dans la soirée.

Vendredi 14 juillet, les gendarmes de Penta-di-Casinca, en charge des investigations en cosaisine avec la Brigade de recherches de Bastia, avaient déjà ratissé le secteur jusqu'à 10 heures.

Mardi dernier, alors qu'il était accompagné de trois membres de sa famille, qui ont finalement rebroussé chemin, notamment en raison des fortes chaleurs, Dominique Degouge-Nicolai avait décidé de poursuivre sa randonnée, seul, en direction de la grotte des Résistants. Après plusieurs heures sans nouvelles, ses proches avaient signalé sa disparition.

Depuis quatre jours, gendarmes, pompiers, villageois et élus tentent de retrouver la trace du sexagénaire originaire de Polveroso.

"Les recherches ont commencé mardi soir à 21 heures, explique Antoine-François Rodolphi, maire de Porri. Il y avait les gendarmes, les sapeurs-pompiers avec une équipe cynophile. On a recommencé chaque matin depuis mercredi. Vendredi matin est arrivé le Saint-Hubert. C'est un chien "pistard" qui normalement retrouve la personne disparue en sept ou huit jours."

Les personnes qui auraient des informations concernant cette disparition peuvent se mettre en relation avec la gendarmerie de Penta-di-Casinca.