Haute-Corse : Une association lutte pour sauver l’oignon de Moïta

Il a failli disparaître, mais grâce à la volonté de quelques hommes, l'oignon de Moïta connaît un second souffle. Cette variété est propre à ce village de plaine orientale. Une denrée réputée pour laquelle il vous faudra débourser quatre euros le kilo.

© Marion Fiamma/FTVIASTELLA
Ils sont trois. Jean-Paul, Robert et Jean-Charles se sont donné une mission : sauver l’oignon de Moita. Les trois hommes ont ainsi fondé l’association « A cipolla di Moita » du nom de cette variété propre au village éponyme de la Plaine orientale. 

 
© Marion Fiamma/FTVIASTELLA
© Marion Fiamma/FTVIASTELLA
© Pierrick Nannini/FTVIASTELLA


Cette année, 15 000 oignons ont été plantés par l’association. Les 300 plus beaux ont été gardés afin de pouvoir faire des semences. Ces dernières ont ainsi permis de récolter cinq kilos de graines. Une récolte précieuse qui fait le trésor du village, car une seule de ces graines peut produire jusqu’à 240 oignons. 

 
Haute-Corse : Une association lutte pour sauver l’oignon de Moïta (Langue corse)


Désormais, le rêve de l’association est de voir un jeune s’installer et de reprendre l’activité. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie patrimoine culture