Cet article date de plus de 4 ans

Haute-Corse : la saison des courses démarre à l'hippodrome de Calzarellu

Les parieurs sont de retour dans les gradins de l'hippodrome de Calzarellu, à Prunelli-di-Fiumorbo en Haute-Corse. Mais le milieu des paris semble connaître depuis quelques années une mauvaise passe à cause de la réduction des moyens de la fédération corse des courses hippiques.
Intervenants : Jacky, parieur; Gilles Leca, éleveur et propriétaire; Jean-Baptiste Andreani, président de la fédération des courses hippiques de Corse ©France 3 Corse ViaStella
Les chevaux sont sur la ligne de départ et les parieurs sont dans les tribunes, c’est officiel, la saison des courses hippiques a démarré en Corse.

Certains parieurs viennent depuis des décennies et ont pu accumuler un petit pécule au fil des courses. Jacky est l’un d’eux, le spectateur qui vient depuis 60 ans à l’hippodrome de Calzarellu a remporté ce lundi 240 euros avec une mise de 5 euros.


En Corse, les parieurs peuvent remporter jusqu’à 500 euros. Les compétiteurs peuvent aussi toucher le pactole, jusqu’à 7000 euros. Gagner des courses permet de pouvoir continuer à élever des chevaux, alors que le milieu connaît une passe difficile sur l’île comme sur le continent.

Le nombre de paris chute et les PMU en proposent de moins en moins. Pour le président de la fédération corse des courses hippiques, Jean-Baptiste Andreani, il faut une meilleure répartition des ressources. 

On ne demande pas d’aide, simplement la parité ou quelques points avec la Française des jeux qui elle est à 5 points alors que nous sommes à 1.

Le président compte faire remonter ses revendications à France Galop, l’organisme chargé des courses hippiques.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme sport économie