L'Ile-Rousse : 3 000 personnes marchent silencieusement en hommage à Julie Douib, assassinée par son ex-conjoint

Ce samedi 9 mars, 3 000 personnes se sont rassemblées à L'Ile-Rousse pour une marche silencieuse en hommage à Julie Douib, mère de deux enfants, assassinée par son ancien compagnon le 3 mars dernier. Le père de la victime qui assiste à la manifestation témoigne. 

3 000 personnes, venues de toute la Corse, se sont rassemblées à L'Ile-Rousse , ce samedi 9 mars, pour une marche silencieuse contre les violences conjugales et en hommage à Julie Douib, mère de famille assassinée par son ex-conjoint le 3 mars dernier.

 



Le cortège s'est élancé à 14 heures devant la résidence où habitait la victime. Derrière la banderole, son fils de 10 ans au bord des larmes dans les bras de ses grands-parents. Toute la famille proche de la jeune femme assassinée est là. L’émotion et le choc se lisent sur le leur visage. « Mesdames battez-vous ! Je vous remercie encore une fois de lui avoir donné le courage de rester là. C’est grâce à vous », lance le père de Julie Douib à la foule. 

 


Beaucoup de femmes sont venues exprimer leur solidarité. L’émotion est palpable, l’incompréhension domine. « On connaissait Julie. C’était quelqu’un de bien. Mais je pense que si vous interrogez n’importe qui, tout le monde vous dira la même chose. C’est très dure », livre une femme. « Il est inacceptable qu’il se passe ce genre de choses encore à notre époque », complète un homme. 

Après une heure de recueillement, l'hommage s'est terminé sur la plage, avec un lancé de fleurs à la mer. 

 

 
 

  « Je n’arrive pas à comprendre »


Une semaine après le drame, Lucien Douib, père de la victime, a choisi de s'exprimer et revient sur les circonstances.

« Il y a eu beaucoup de plaintes. Tout le système était au courant. Moi-même, j’ai porté cinq ou six fois plainte. Ma fille a porté cinq ou six fois plainte avec justificatifs de coups, certificat médical, lettres de témoignages. Je ne comprends pas comment on a pu en arriver là. Je ne comprends pas qu’on n’ait pas pu la protéger, qu’on n’ait pas pu faire quelque chose pour éviter ce meurtre. Je ne comprends pas comment on a pu autant fermer les yeux sur cette histoire. Je n’arrive pas à comprendre », témoigne-t-il.

 



Julie Douib se sentait en danger et avait alerté les services de justice, de gendarmerie et son entourage.


 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Corse ViaStella
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité