• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Patrimonio : le domaine Orenga va produire son premier millésime bio

Le domaine Orenga a obtenu le label bio en juillet. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA
Le domaine Orenga a obtenu le label bio en juillet. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA

Il a fallu trois ans de travail pour que Henri Orenga, vigneron à Patrimonio, convertisse ses 80 hectares de vignes en bio. Début septembre, il a commencé les vendanges et s’apprête ainsi à produire son premier millésime plus respectueux de l’environnement. 

Par France 3 Corse ViaStella

Au domaine Orenga, c’est le début des vendanges. Elles sont réalisées à la main ou à la machine. 

Une nouveauté cette année : le millésime sera biologique. Le vignoble a obtenu le label en juillet, après un travail de conversion des 80 hectares des domaines Orenga et San Quilicu long de trois ans. « Ca a été aussi un surcoût de travail très important, dans la mesure où il faut être beaucoup plus réactif que sur une récolte traditionnelle. Ca nous oblige à des traitements plus importants, avec des doses plus respectueuses de l’environnement », explique Henri Orenga, vigneron. 

 

Un atout environnemental ... et commercial


Une transition qui se paye : l’exploitation coûte 15 % de plus qu’en traditionnel. Elle signifie aussi une récolte plus aléatoire, une augmentation de la main d’œuvre et une surveillance accrue. « Il y a un ou deux produits que l’on utilise plus et on a baissé les sulfites. Donc on va être assez vigilants sur tout ce qui est oxydatif pour les raisins. On va protéger par inertage, utiliser des systèmes de bioprotection », souligne Philippe Rideau, Œnologue. 

Si le vin bio est plus coûteux à produire, il se vend aussi plus cher et bien. Car le label bio, en plus d’être un atout environnemental et également un atout commercial que les vignerons de Patrimonio ont bien compris. 

 
Patrimonio : le domaine Orenga va produire son premier millésime bio
Intervenants - Henri Orenga, vigneron ; Philippe Rideau, Œnologue. Equipe - Emilie Arraudeau ; Christian Giugliano ; Bertrand Pasbecq.


La plus ancienne AOC de Corse a entrepris de devenir le premier vignoble insulaire, intégralement bio.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Patrimonio : le domaine Orenga va produire son premier millésime bio

Les + Lus