Ponte Leccia : un rassemblement contre la fermeture de la trésorerie de Morosaglia

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 2 avril à Ponte Leccia pour protester contre la fermeture de la trésorerie de Morosaglia, censée avoir lieue en septembre prochain.

Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi matin pour protester contre la fermeture de la trésorerie de Morosaglia.
Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi matin pour protester contre la fermeture de la trésorerie de Morosaglia. © Google Maps

"C'est le coup de semonce avant d'autres actions" prévient Jean-Baptiste Tafanelli, premier adjoint au maire de la commune de Morosaglia, en Haute-Corse, après le rassemblement qui a eu lieu ce vendredi 2 avril au matin.

Environ deux cents personnes se sont rassemblées vers 11 heures pour protester contre la fermeture annoncée de la trésorerie de Morosaglia, et le redéploiement de ses services au centre des finances publiques de l’Ile Rousse, dans le cadre du nouveau schéma de l’Etat de redéploiement des services publics de proximité.

Intitulé Nouveau Réseau de Proximité (NRP), celui-ci implique une restructuration de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) sur le territoire de la communauté de communes Pasquale Paoli.

La trésorerie de Corte est également concernée par cette restructuration.

"Cette trésorerie ne doit pas fermer, elle réalise beaucoup d'opérations et elle gère une vingtaine de communes, explique Jean-Baptiste Tafanelli. Cela représente quand même un bassin de 6 000 habitants."

"Pour les gens qui ne sont pas motorisés ou qui n'ont pas internet, c'est une catastrophe, se désole l'élu. Ils vont être obligés de se rendre jusqu'à l'Île-Rousse pour payer leurs impôts, ce n'est pas acceptable."

Représentants syndicaux et élus de la micro-région s'étaient rassemblés ce vendredi à Ponte-Leccia aux côtés des habitants des communes concernées, organisant un barrage filtrant et distribuant des tracts aux automobilistes.

La gendarmerie, présente sur place, avait été prévenue en amont de l'action.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social