Précarité : “Corsica Sulidaria”, un fonds « au service de l’inclusion sociale »

© Partitu di a Nazione Corsa
© Partitu di a Nazione Corsa

Le fonds social et de solidarité "Corsica Sulidaria" était présenté, ce jeudi matin, par son Conseil d'administration et le président de l'Assemblée de Corse. Il devrait favoriser la mise en place de projets contre la précarité et l'exclusion sociale, en alliant acteurs publics et privés. 

Par Axelle Bouschon

Une réunion visant à détailler le fonctionnement du fonds "Corsica Sulidaria" et ses mises en application futures s'est tenue, ce jeudi matin, à Bastia.

Ce rendez-vous, le premier depuis l’adoption des statuts du fonds le 25 mai 2019 par l’Assemblée de Corse, était organisé en présence des membres du Conseil d'administration du fonds social de solidarité, et du président de l'Assemblée, Jean-Guy Talamoni.
 

Objectif annoncé : en faire « un projet de mécénat collectif », et « au service de l’inclusion sociale », associant acteurs publics et privés.

À l'origine, ce fonds - dont la création a été actée par l'Assemblée en décembre 2018 - était conçu pour répondre à la problématique de la cherté des carburants, et ainsi favoriser la création d'initiatives collectives ou individuelles innovantes dans le domaine des transports.

Les champs d'interventions ont par la suite et après délibérations été élargis au logement et à l'alimentaire, avant de finalement prendre en compte tous les secteurs économiques de Corse
 

Lutte contre la précarité


Le fonds "Corsica Sulidaria" devrait ainsi créer ou accompagner « les actions et les projets visant à faire reculer la pauvreté et les inégalités dans différents domaines : mobilité, alimentation, santé, logement, handicap, lutte contre les discriminations, formation et insertion professionnelle, jeunesse. »
 

L’accueil réservé à ce nouveau fonds « est très positif », s’est félicité Jean-Guy Talamoni. Plusieurs rencontres avec des mécènes potentiels ont de plus déjà eu lieu, a-t-il expliqué.

Parmi eux, des sociétés – des fournisseurs de carburants, des banques, ou encore des groupes de transports maritimes - mais également des personnalités, voire des individus « plus modestes », tentés par ce concept de « mécénat collectif ».

Le conseil d’administration entend maintenant entamer une phase « opérationnelle », et lancer des premiers projets avec le fonds.
 
Jean-Guy Talamoni, sur la première réunion du Conseil d'administration du fonds “Corsica Sulidaria”
Intervenant : Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse
 

Sur le même sujet

Les + Lus