• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un homme tué par balles lors d'une dispute conjugale à Biguglia

Un homme tué par balles lors d'une dispute conjugale à Biguglia
Un homme intervenu pour mettre fin à une dispute conjugale a été tué par balle à Biguglia (Haute-Corse) dans la nuit de jeudi à vendredi par son voisin, lui-même officier de police et interpellé peu après, a-t-on appris de source proche l'enquête. - France 3 CorseViaStella - Sébastien Tieri, Léa Fizzala

Un homme intervenu pour mettre fin à une dispute conjugale a été tué par balle à Biguglia (Haute-Corse) dans la nuit de jeudi à vendredi par son voisin, lui-même officier de police et interpellé peu après, a-t-on appris de source proche l'enquête.

Par France 3 Corse ViaStella avec AFP

Les faits se sont produits peu après minuit dans un lotissement situé sur la commune de Biguglia à une dizaine de km au sud de Bastia, à proximité du rond-point de Ceppe. 

La victime, Alexandre Rivier, âgé de 42 ans, est décédée des suites de ses blessures vers 01h00, peu après l'arrivée des pompiers. Sa femme et leur enfant ont été hospitalisés en état de choc.

Selon les enquêteurs, après avoir entendu des cris, il avait tenté de s'interposer lors d'une dispute conjugale entre les deux membres d'un couple occupant un appartement sur le même palier que le sien. Le meurtrier présumé a alors saisi une arme de poing qu'il transportait dans un petit sac et a ouvert le feu sur lui.

15/07/16 - Homicide à Biguglia (Haute-Corse), un scellé de la gendarmerie nationale posé sur les lieux. / © FTVIASTELLA
15/07/16 - Homicide à Biguglia (Haute-Corse), un scellé de la gendarmerie nationale posé sur les lieux. / © FTVIASTELLA

L'auteur présumé des coups de feu mortels est un officier de la police judiciaire en poste à Bastia. Il a été interpellé dans la nuit à son domicile et a été placé en garde à vue au commissariat de Bastia, a-t-on précisé de même source.

La femme du tireur présumé logeait depuis peu seule dans cet appartement situé au dessus d'un complexe commercial au bord de la route nationale. Le couple a 4 enfants qui n'étaient pas présents au moment de faits. Une arme de poing a été saisie, on ne sait pas encore s'il s'agit de l'arme de service du policier.  

Le statut de policier de l'auteur présumé des faits a conduit le parquet a confié l'enquête - ouverte pour homicide volontaire - à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN).  

Il s'agit du huitième homicide en Corse depuis le début de l'année. 

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus