• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Vescovato : de nouveaux locaux pour l’institut national de recherches archéologiques préventives 

Mercredi 28 novembre, les nouveaux locaux de l'institut national de recherches archéologiques préventives ont été inaugurés à Vescovato / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA
Mercredi 28 novembre, les nouveaux locaux de l'institut national de recherches archéologiques préventives ont été inaugurés à Vescovato / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA

Ce mercredi, l’institut national de recherches archéologiques préventives a inauguré ses nouveaux locaux à Vescovato. Une façon de renforcer son implantation et son activité en Corse. 

Par France 3 Corse ViaStella

C’est dans un bâtiment communal de Vescovato qu’ont été inaugurés, ce mercredi, les nouveaux locaux de l’institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). 

Une base opérationnelle de 300 mètres carrés qui permettront de renforcer l’implantation et l’activité de l’Inrap en Corse. « La nouvelle base de Vescovato témoigne de l’importance que l’institut attache au développement de ses missions dans l’île. Elle sera un outil supplémentaire important pour le renforcement de l’archéologie préventive », indique Daniel Guérin directeur général de l’Inrap. 
 

Connaissances historiques et patrimoniales


De nombreuses opérations de ce type ont déjà eu lieu dans l’île. Elles ont notamment permis de mettre à jour d’importants habitats, nécropoles et lieux de culte enrichissant ainsi la connaissance historique et patrimoniale de la Corse

 
Les nouveaux locaux de l'institut national de recherches archéologiques préventives permettront de renforcer son activité en Corse. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA
Les nouveaux locaux de l'institut national de recherches archéologiques préventives permettront de renforcer son activité en Corse. / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA


Chaque année, l’Inrap réalise 1 800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles sur l’ensemble de l’Hexagone. 




 

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus