Tema : rencontres sur le GR 20 – les agents du Parc naturel régional de Corse

Les agents du Parc naturel régional de Corse sont indispensables aux GR20. Du gardiennage de refuge au suivi des espèces animales, ils s’occupent aussi du balisage et de l’entretien des sentiers. Rencontre sur le refuge de l’Onda, dans la commune de Vivario.
 
© France 3
Pendus au bout des élingues d’un hélicoptère, poutre, planches et outils sont livrés aux agents du parc naturel régional de Corse. En deux jours, ils doivent reconstruire la terrasse du refuge de l’Onda, sur le GR 20. Elle n’a pas supporté son quinzième hiver.
Tema : rencontres sur le GR 20 – les agents du Parc naturel régional de Corse

Ce travail de réfection, les agents l’effectuent régulièrement. Et l’hélicoptère leur est indispensable.
 

Entre 13 et 15 000 personnes par an


Le Parc tente d'améliorer l'accueil sur le GR 20 qui voit passer chaque année entre 13 et 15 000 personnes.

La mission des agents ne s'arrête pas là : « on fait du gardiennage dans les refuges du GR. On a aussi le suivi des espèces, on travaille un peu sur tout », précise l’un d’eux.
C’est aussi eux qui s’occupent du balisage et de l’entretien des sentiers. Les 130 agents que compte le Parc naturel régional de Corse sont amenés à travailler sur tout le territoire des communes membres.

Pour réduire les frais d'entretien de ses structures et éviter les intermédiaires le parc mise de plus en plus sur le travail des hommes de terrain et de l'équipe « régie ».
Au refuge de l'Onda Les touristes peuvent de nouveau profiter de la terrasse. Les refuges d'Ortu di Piobbu, Carrozzu sur le GR Nord et Asinau dans le sud devraient être réaménagés par des entreprises locales pour un coût estimé à 3 millions d'euros.

Le GR 20 semble vouloir se refaire une beauté.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs tema société