Corse : mise en examen de deux membres présumés du grand banditisme

ILLUSTRATION
ILLUSTRATION

Interpellé samedi lors d'un contrôle routier, Anthony Quilichini, membre présumé du grand banditisme, a été mis en examen pour non justification de ressources en lien avec des personnes ayant commis une extorsion de fonds et association de malfaiteurs.

Par France 3 Corse ViaStella

Samedi, au pont de Castirla (Haute-Corse) des gendarmes mobiles contrôlent des véhicules qui se rendent à la foire du Niolu. Ils prêtent attention à une puissante berline avec deux hommes à bord. Ils font signe au véhicule de s’immobiliser. 

Le passager, ouvre alors brusquement la porte et prend la fuite. Les gendarmes partent à ses trousses et le rattrape quelques minutes plus tard, au bord du fleuve Golo. Les militaires découvrent dans la sacoche du fuyard près de 20.000 euros en liquide.

Alors que les gendarmes poursuivent le fuyard, le conducteur du véhicule en profite pour prendre la fuite. Dans son coffre, trois gros sacs que les gendarmes n’ont pas eu le temps d’ouvrir. Que contenaient-ils ? Les enquêteurs ne le sauront sans doute jamais.

Le conducteur du véhicule Yannick Rossi s’est présenté spontanément à la gendarmerie lundi matin. En garde à vue, il expliquera avoir pris la fuite de peur de prendre une balle perdue, prétextant une partie de chasse le dimanche pour expliquer qu’il ne se soit présenté que tardivement à la gendarmerie.

Yannick Rossi est connu de la justice dans le cadre d’une mise en examen pour extorsion de fonds. Anthony Quilichini lui, est présenté comme un membre présumé du grand banditisme, il avait été condamné dans l’affaire du cercle de jeux Wagram.

Le parquet de Bastia a ouvert une information judiciaire pour non justification de ressources en lien avec des personnes ayant commis une extorsion de fonds et association de malfaiteurs, ils ont été mis en examen cette nuit du même chef et placé en détention au Centre pénitentiaire de Borgo.

Le point Adèle Desachy, Daniel Bansard, Christophe Gineste 
Arrestations de deux membres présumés du grand banditisme en Corse
Nicolas Bessone, procureur de la République de Bastia; Eric Barbolosi, avocat de Yannick Rossi

 

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus