L'Ochjata, un nouveau regard sur l'actualité insulaire pour France 3 Corse ViaStella

Publié le Mis à jour le
Écrit par Axelle Bouschon
L'édition inaugurale de l'Ochjata est diffusée vendredi 2 avril à 20h45 sur ViaStella.
L'édition inaugurale de l'Ochjata est diffusée vendredi 2 avril à 20h45 sur ViaStella.

Proposer un retour approfondi sur des événements qui ont marqué l'actualité du mois, voire des dernières années : c'est l'ambition de l'Ochjata, le clin d'oeil, une nouvelle émission diffusée à partir de vendredi soir sur ViaStella. Le magazine sera mensuel et fera la part belle à la langue corse.

Après plusieurs années de gestation, c'est la naissance d'une toute nouvelle émission sur ViaStella : l'Ochjata, le clin d'oeil - ou coup d'oeil -. Un rendez-vous d'information bilingue - le tout premier sur ViaStella - avec aux commandes et à la présentation le rédacteur en chef de ViaStella, Sébastien Tieri, et l'un de ses adjoints, Pierre Simonpoli. 

"L'idée, c'était de s'intéresser à des événements qui se sont passés le mois dernier, ou même des années en arrière, indique Pierre Simonpoli. On le fait avec plus de recul, et sur un temps plus long, une heure, ce qui nous laisse plus de possibilités de les décrypter. Cela nous permet de nous affranchir de l'instantané, que l'on retrouve déjà dans nos rendez-vous quotidiens". 

Le ton sera plus souple, moins formel.

Sébastien Tieri

Nouveau format, - un hybride entre les journaux télévisés quotidiens et les Emissione Speziale -, nouveau plateau, et nouvelle formule d'écriture, avec un ton "plus souple, moins formel, et peut-être plus accessible à un nouveau public qui ne regarde pas forcément le JT ou nos autres émissions", glisse Sébastien Tieri.

Casser les codes

L'émission entend casser les codes, tout en mettant à l'honneur la langue régionale : "L'émission est bilingue, à l'instar du nouveau Corsica Prima à midi. La langue corse fait partie de l'ADN de la chaine. Elle n'est pas utilisée comme un gadget, mais comme un outil de communication. L'important étant d'abord ce que l'on dit pas en quelle langue on le dit. L'idée de la formule bilingue, c'est aussi de pouvoir accueillir des invités qui ne sont pas corsophones pour de prochaines éditions."

Deux thèmes et deux invités

Pour la grande première, deux sujets seront abordés. Le premier, l'approche du bicentenaire de la mort de Napoléon. L'Empereur s'est éteint le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène. Un personnage historique aussi emblématique que controversé, et dont la célébration fait aujourd'hui débat.

Le dessinateur d'audience Philippe Antonetti, auteur de la bande dessinée Bonaparte Fora, sera le "grand témoin" de l'émission, et invité à s'exprimer sur la question.

"L'ambition de l'Ochjata est aussi de mettre en lumière des gens qu'on n'attend pas forcément sur une actualité", précise Pierre Simonopoli, avant de rajouter : "Souvent, quand on part en reportage, on rencontre des gens pour lesquels on se dit, tiens, cette personne-là à un point de vue intéressant, j'aimerais bien la faire intervenir au-delà de son métier, de son domaine d'expertise. Et c'est justement ce qu'on va essayer de faire avec cette émission."

L'émission est bilingue. La langue corse fait partie de l'ADN de la chaine.

Pierre Simonpoli

Second thème pour cette édition inaugurale : le dossier Pierre Alessandri - Alain Ferrandi, détenteurs bien contre leur gré du statut de détenus particulièrement signalés, qui les empêche de prétendre à un rapprochement en Corse. Le fils du second, Simon'Paulu, commentera en plateau les dernières avancées sur le sujet, notamment la manifestation qui s'est tenue à Corte fin janvier et l'occupation de la préfecture de région par des membres du collectif pour le rapprochement des deux prisonniers en février.

"Le temps et le ton donnés à la discussion nous permettent de recueillir des témoignages et des points de vue plus personnels. On est vraiment dans le cadre d'un entretien", précise Pierre Simonpoli. 

"Lancer une nouvelle émission représente toujours un défi, admet Sébastien Tieri. Mais la situation sanitaire actuelle a rendu les choses encore plus compliquées." L'enregistrement de la grande première n'a pas été reporté, comme cela a été un temps redouté. Mais il a fallu faire des concessions sur ce que nous avions imaginé pour bien respecter l'ensemble des consignes. 

Sur le plateau, distanciation sociale oblige, les intervenants se comptent sur les doigts d'une main : les deux présentateurs, un journaliste présent le temps d'une chronique, et deux invités. "Quand la situation sanitaire le permettra, on aimerait ouvrir l'Ochjata au public, indique Pierre Simonpoli. Pas toute une assemblée, mais quelques personnes, qui donneront aussi un nouveau rythme à l'émission."

La première édition de l'Ochjata est diffusée vendredi 2 avril à 20h45 sur France 3 Corse ViaStella et un peu plus tôt sur notre site internet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.