Dommage pour le SC Bastia bien placé pour ramener une précieuse victoire sur la pelouse de Lille, qui bien qu'ayant terminé à dix après l'exclusion de Sofiane Boufal, a surtout arraché le match nul 1-1, samedi lors de 13e journée de Ligue 1.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Après l'ouverture du score de Danic contre le cours du jeu (73e), Sidibé a égalisé in extremis pour le Losc (87e).

Malgré plusieurs occasions franches, dont un tir de Boufal sur le poteau, les Dogues, pourtant dominateurs, ont encore manqué d'efficacité, au contraire des Corses, qui ont été très réalistes.

Les joueurs d'Hervé Renard, qui n'ont remporté qu'un seul de leurs neuf derniers matches de championnat, stagnent à une très médiocre 16e place avec 13 points, à une longueur seulement du Gazélec Ajaccio, le premier relégable...

Bastia, qui restait sur cinq défaites à l'extérieur, a ramené ce qu'il était venu chercher, le match nul, et conserve sa 15e place avec 14 points.

Le fil du match​

Lille prenait le jeu à son compte dès l'entame du match, mais c'est pourtant les Corses qui se procuraient la première occasion. Sur un coup franc, Basa remettait involontairement de la tête à Raspentino, qui contrôlait et enchaînait avec une frappe, contrée de justesse par Soumaoro (14e).

Le Losc répondait par Boufal. Servi dans l'axe, il décochait une frappe qui s'écrasait sur le poteau de Leca. Dans la foulée, Bauthéac centrait alors pour Guirassy, mais le gardien bastiais détournait légèrement le ballon (17e).

Le meneur de jeu lillois donnait ensuite le tournis à Palmieri, l'éliminant d'un double-contact, avant de centrer en retrait pour Bauthéac, qui ne pouvait reprendre de la tête à deux mètres du but corse (34e).

Le meilleur buteur lillois était proche de se convertir en passeur au retour des vestiaires, mais Soumaoro, seul aux six mètres, envoyait sa tête au-dessus (47e).

Finalement, la soirée de Boufal se transformait en cauchemar puisqu'il était exclu pour une semelle sur Peybernes (82e).

Peu avant, le Sporting avait pris l'avantage grâce à Danic, qui reprenait un centre d'Ayité que Brandao avait intelligemment laisser passer entre ses jambes (0-1, 73).

Le Losc, chahuté par son public, arrachait l'égalisation par Sidibé, bien lancé dans le dos de la défense par Obbadi (1-1, 87) et poussait même pour l'emporter, en vain.