Cet article date de plus de 5 ans

Le collectif "Ghjustizia è Verità" reçu lors de la visite de Manuel Valls

Quatre membres du Collectif "Ghjustizia è Verità", dont Maxime Beux, blessé lors d'incidents avec des policiers le 13 février à Reims, ont été reçus par un conseiller de Manuel Valls à l’occasion de la visite du Premier ministre en Corse, le 4 juillet.
durée de la vidéo: 02 min 31
Le collectif "Ghjustizia è verità" reçu lors de la visite de Manuel Valls ©France 3 Corse ViaStella

"La vérité et la justice"

Le groupe de soutien à Maxime Beux a profité du passage de Manuel Valls à la mairie de Bastia pour rencontrer l’un de ses conseillers.

Il s’agissait de remettre un document reprenant toute l’affaire, a indiqué Maxime Beux et de rappeler "ce que l’on espère depuis le début, la vérité et la justice surtout".

Le jeune homme et sa famille doivent être reçus mercredi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Enquête de l'IGPN 

Maxime Beux, étudiant en gestion à l'université de Corte (Haute-Corse), a perdu l'usage de l'oeil gauche lors d'incidents avec des policiers le 13 février à Reims après un match de football.

Il affirme avoir été blessé par un tir de flashball. Selon le parquet, le supporter du SC Bastia est tombé sur un poteau. Les supporters dénoncent, eux, des violences policières. Une version que des images de vidéosurveillance semblent coroborer. 

Une enquête a été ouverte par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour tenter de déterminer dans quelles conditions le jeune homme a été blessé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire reims-bastia justice société