Le pass vaccinal : qui y a droit, pourquoi et comment, on vous dit tout

Publié le Mis à jour le

Comme le virus, le pass sanitaire a muté. A partir de ce lundi 24 janvier, le pass vaccinal fait son apparition. Un sésame que l'on obtient, en théorie, en étant totalement vacciné. Mais en pratique, le gouvernement a été contraint à quelques aménagements, afin de laisser de la marge aux récents vaccinés. On vous en dit plus.

Les modifications des mesures sanitaires succédant les unes aux autres, et les différents cas, hors vaccination complète, étant nombreux, l'arrivée du pass vaccinal ne va pas simplifier les choses. Sur cela au moins, provax comme antivax seront d'accord.

Pour faire le point des personnes qui bénéficieront, et ne bénéficieront pas de ce pass vaccinal validé vendredi 21 janvier par le Conseil constitutionnel, nous avons donc listé les différentes possibilités, afin d'y voir plus clair :

Vous êtes à jour de votre schéma vaccinal

Vous êtes éligible au pass vaccinal.

Vous n'êtes pas vacciné ou vaccinée 

Plusieurs scénarios possibles :

  • Vous n'avez jamais contracté le Covid, vous n'êtes pas éligible.
  • Vous avez contracté le Covid il y a plus de six mois, vous n'êtes pas éligible.
  • Vous avez été déclaré positif ou positif il y a plus de 11 jours et moins de 6 mois, vous êtes éligible. 

Vous n'avez qu'une dose de vaccin

Si vous avez décidé de vous faire vacciner après l'annonce d'un pass vaccinal, vous n'êtes bien sûr pas à jour de votre schéma vaccinal. C'est là que les choses se compliquent :

  • Cas 1, vous n'avez jamais eu le Covid. Vous êtes éligible, si vous présentez un test négatif de moins de 24 heures, et réalisez votre dose un mois après votre première injection.

  • Cas 2, vous avez été malade du Covid, et, depuis, vous vous êtes fait vacciner. Vous êtes éligible si vous faites votre rappel dans les 4 mois pour l'AstraZeneca, Pfizer ou Moderna, et dans les 2 mois pour le vaccin Janssen. Mais, comme tout si tout cela n'était pas suffisant flou, le gouvernement précise que, pour l'heure, les délais pour la dose de rappel sont de 7 mois, et que ces nouveaux délais ne rentreront en vigueur que le 15 février.

  • Cas 3, vous avez été testé positif plus de 15 jours après votre première dose. Vous êtes éligible au pass vaccinal si vous faites la dose de rappel dans les six mois.

Vous avez reçu deux doses de vaccin

  • Vous êtes éligible au pass vaccinal, mais êtes tenu de réaliser votre dose de rappel dans les 4 mois. 
    Mais ici, comme le Cas 2 ci-dessus, s'applique le changement de délai pour la dose de rappel. La aussi, le délai de 4 mois n'entrera en vigueur que le 15 février. 

Le vaccin est médicalement contre-indiqué dans votre cas

Sur présentation de votre certificat médical, rédigé par votre médecin sur un certificat spécifique, vous aviez le droit à un pass sanitaire. Il en sera de même pour le pass vaccinal. 

Vous avez moins de 12 ans

Vous êtes dispensé de pass vaccinal ou sanitaire.

Vous avez entre 12 et 15 ans

Vous êtes dispensé de pass vaccinal. Dans votre cas, c'est le pass sanitaire qui reste exigé. 

Vous avez entre 16 et 18 ans

Vous êtes soumis aux mêmes règles que les adultes, pour être éligible au pass vaccinal. 

Autres questions pratiques :

  • Comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal

Pour celles et ceux qui sont à jour de leur schéma vaccinal, il n'y aura rien à faire. Le QR Code, sur votre application ou sur le papier délivré lors de votre dernière dose de rappel reste le même. Dans les autres cas, il faudra satisfaire aux démarches listées plus haut. 

  • Liste des lieux où le pass vaccinal n'est pas obligatoire

Même si vous n'avez pas de pass vaccinal, ce dernier concerne en priorité tous les lieux de loisirs. Certains endroits resteront accessibles à l'ensemble de la population. En revanche, il vous sera demandé de présenter un test négatif dans certains d'entre eux. 

  1. Les transports publics
  2. Les services publics
  3. Les établissements scolaires et les universités
  4. Les établissements de santé